Assurance/Environnement : Les assureurs sur le créneau de l’écologie

L'écologie ou plutôt de l'électrique, nouveau cheval de bataille des constructeurs, et par répercussion des assureurs.

L’édition 2010 du Mondial de l’Automobile est clairement placée sous le signe de l’écologie ou plutôt de l’électrique, nouveau cheval de bataille des constructeurs, et par répercussion des assureurs. De nouvelles offres ou incitations tarifaires fleurissent sur le marché de l’assurance.

Les automobiles tout électrique ne sont pas encore au point, en raison notamment d’un temps de rechargement très long pour une autonomie assez limitée. Elles ne seraient pas si écologiques que ça. Pour les recharger, le propriétaire a besoin d’électricité. Or, en cas de pic de consommation, les centrales à charbon sont mises à contribution.

De leur côté, les véhicules hybrides, plus performants attirent le consommateur. Conscients du potentiel de ce nouveau marché, les assureurs ont lancé de nouveaux produits ou alors des incitations tarifaires. Selon une étude d’Assurland, de lus en plus de compagnies proposent des réductions sur les primes ou certaines garanties. La Maaf offre 100 euros de rabais, la Macif sur le créneau depuis 2006 prévoit également des réductions de prime.

Selon Guillaume Rosenwald, directeur général adjoint de la Macif, ces incitations se justifient également par le fait que les voitures sont moins nerveuses, et les conducteurs plus apaisés au volant de ces véhicules. « Le véhicule induit une conduite différente ». Le risque d’accident est donc moins important. Difficile de vérifier dans les chiffres si les voitures « propres » dont effectivement moins impliquées dans les accidents que les automobiles classiques.

CP : Reid-Picasaweb

Laissez votre avis