Auto / Habitation : Etes-vous bien assuré contre les dégâts liés à la neige et au verglas ?

A l’heure où 37 départements ont été placés par Météo France en vigilance orange, nombreux sont les Français a avoir découvert ce matin un manteau neigeux ou une plaque de verglas au pas de leurs portes. Ces manifestations de grand froid peuvent causés de notables dégâts sur les véhicules et les habitations. Êtes-vous bien assuré ?

L’intégralité du quart nord-est français sous la neige, point de doute l’hiver est bel et bien aux portes de l’hexagone. En totalité, Météo France a placé hier soir, jeudi 6 décembre, 37 départements en vigilance orange.

Entre neige, verglas et températures basses, les dégâts peuvent être multiples pour un assuré. Accident de voiture, collision, pare-brise endommagé, gel des canalisations de l’habitation ou encore infiltrations d’eau en sont les premiers stigmates.

Êtes-vous alors bien couverts par vos contrats d’assurance contre ce genre de préjudices ?

Pour les dommages auto

Accident ou collision

En cas d’accident ou de collision liés à la neige ou au verglas, et que vous êtes en partie jugé responsable ou qu’aucun autre véhicule n’a été impliqué, votre assureur sera très vigilant sur la reconstitution de la situation. Même en cas d’évènements climatiques exceptionnels, il incombe de votre bon sens de rester prudent et vigilant. Tel le dicte le code de la route.

Ne comptez donc pas sur une quelconque indemnisation si vous êtes en formule “au tiers”, à part si vous avez souscrit une option ou extension “évènements climatiques”, appelée également chez d’autres assureurs “forces de la nature”. En revanche, la garantie “tous risques” vous remboursera, elle, les dommages occasionnés.

Prenez garde toutefois au montant de la franchise.

Pare-brise cassé ou ébréché

En cas de dommages sur le pare-brise, dans la mesure où vous disposez de la garantie “bris de glace”, majoritairement souscrite par les assurés même dans leur formule “au tiers”, toute casse ou fissure sera prise en charge par votre contrat.

Panne du véhicule

Si votre véhicule ne démarre plus ou atteste d’une panne à la suite d’un accident en raison de la neige et du grand froid, vous pourrez faire jouer votre garantie d’assistance. Un remorqueur pourra être dépéché sur place, une dépanneuse viendra à votre rencontre et peut-être vous proposera-t-on un véhicule de remplacement.

Néanmoins, verifiez bien votre contrat, certains assureurs imposent une limite kilométrique quant à votre position géographique. Par exemple une distance maximum de 50km de chez vous. La réparation ou l’installation d’une nouvelle batterie ne seront par contre pas remboursés.

Toutefois, si votre véhicule est juste immobilisé et non déplaçable en raison d’un amas de neige, ne s’agissant pas d’une panne concrète, la garantie assistance ne fonctionnera pas.

Pour les dommages habitation

Dégât d’eau, fuite par infiltrations

Toute infiltration d’eau liée à un évènement naturel, soit climatique, est couvert par la garantie “dégât des eaux” de votre contrat multirisques habitation. Que l’infiltration se fasse par la toiture, qu’importe sa constitution, qu’elle se fasse par une baie vitrée, fenêtre, velux, véranda ou encore un balcon ou un garage… L’assureur prend en charge la recherche de fuite d’eau.

Toiture abimée, gel ou rupture des canalisations

En cas de dégâts conséquents occasionnés à votre toiture, votre contrat d’assurance pourra vous couvrir si vous disposez de la garantie “tempête-grêle-neige”. Il en sera de même pour l’apparition de zones d’humidité, surtout si elles nuisent à vos biens, en conséquence aux dommages du toit. Même chose pour les canalisations gelées ou abimées.

En fonction des contrats, l’assureur peut également prendre en charge des dégâts indirects comme la privation de jouissance du logement (en assumant les frais d’hébergement en hôtel, etc…), les honoraires d’expert, les dommages électriques ou encore les frais de déblais des décombres.

Attention, les dépendances extérieures au même titre que des extensions d’habitation telles que des vérandas, des clôtures ou encore toute la végétation du jardin, arbres et arbustes ne seront pas couverts. En somme, les assureurs ne protègent que les batiments solides dits de “bonne construction”.


Laissez votre avis