Auto : Que proposent les français pour réduire la mortalité routière ?

Parmi les propositions des français pour améliorer la Sécurité routière et réduire la mortalité au volant, la lutte contre l’alcool est l’une des priorités. Les conducteurs souhaitent aussi une présence plus importante des forces de l’ordre, sans toutefois vouloir de radars supplémentaires au bord des routes.

L’association 40 millions d’automobilistes remet aujourd’hui au président de la République, au premier ministre, au ministre de l’Intérieur, au délégué interministériel à la Sécurité routière ainsi qu’aux parlementaires, un livret de propositions formulées par les français pour réduire la mortalité routière. Baptisé “Les bonnes idées des Français pour sauver des vies”, il compile près de 5.300 témoignages.

Grâce à l’opération “Raconte-moi la route de tes vacances”, l’association  a interrogé durant tout l’été les usagers de la route (automobilistes, cyclistes, chauffeurs de poids-lourds), pour connaître leurs idées afin d’améliorer la sécurité au volant. Dans un contexte de mortalité routière en baisse, “il s’agit d’une compilation des témoignages recueillis, répartis en 5 enjeux majeurs, pour que la politique de sécurité routière soit plus efficace et moins répressive”, précise 40 millions d’automobilistes dans un communiqué de presse.

L’alcool, priorité des français

Parmi l’ensemble des propositions des Français pour sauver des vies sur la route, la problématique de l’alcool s’impose à tous comme une priorité. Ainsi, les usagers réclament des contrôles d’alcoolémie renforcés, une sensibilisation de l’alcool au volant ou encore des éthylotests anti-démarrage sur les véhicules.

Parmi les autres propositions formulées par les sondés, certains réclament une présence accrue des forces de l’ordre, ainsi qu’une adaptation de la vitesse aux conditions de circulation, mais la présence d’éventuels radars supplémentaires n’est pas mentionnée. De leurs côté, certains conducteurs demandent par exemple la généralisation de systèmes sonores d’alerte lors du franchissement de lignes ou lors de la détection des piétons. Enfin, des propositions plus surprenantes ont également été formulées, comme la mise en place de herses autoroutières par exemple.

Le livret est d’ailleurs accompagné d’un film de 52 minutes qui met en image ces idées des Français.

Moins de 2.000 morts avant 2020

Par le biais du CNSR (Conseil national de la sécurité routière), le gouvernement a fait de la sécurité routière un de ces principaux chantiers, avec de nombreuses mesures pour réduire le nombre de morts sur les routes de France.

“Monsieur Valls a pour objectif moins de 2.000 tués sur nos routes à l’horizon 2020, si le ministre de l’Intérieur prend en considération les idées des Français publiés dans ce livret, nous pourrons atteindre ce chiffre bien avant 2020”, explique Pierre Chasseray, Délégué Général de l’association.

Parmi les propositions déjà évoquées, comme l’éthylotest obligatoire, le renforcement des contrôles préventifs d’alcoolémie ou de la mise en place de boîtes noires dans les véhicules, le CNSR, au sein duquel les assureurs sont force de proposition, devra prendre en compte les propositions faites au travers de ce livret.


Laissez votre avis