En vacances, 45 % des conducteurs reconnaissent dépasser les limitations de vitesse

MMA et Europe 1 s’associent pour faire lever le pied aux automobilistes en route vers les vacances.

Sur la route des vacances, 45 % des conducteurs français reconnaissent dépasser les limitations de vitesse, d’après une étude menée en juillet 2014 par l’Ifop pour MMA et Europe 1.

Pour presque deux-tiers de ces conducteurs en infraction, il s’agit de petits excès sur route national soit une vitesse de 100km/h au lieu de 90km/h. Mais, “il n’y a pas de petits excès de vitesse. Tout petit excès de vitesse peut conduire à un grand danger. Rouler à 100 km/h au lieu de 90 augmente la distance d’arrêt de 13 mètres, soit la longueur de 3 voitures ! Pour un grand excès, par exemple en roulant à 130 km/h au lieu de 90, la distance d’arrêt atteint 60 mètres. Soit l’équivalent de 14 voitures ! Chiffres qu’il faut multiplier par 1,5 sur route humide“, prévient Stéphane Daeschner, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA.

Sur autoroute, 27% des conducteurs déclarent aussi rouler à 150 km/h au lieu de 130 km/h.

3 % d’entre eux roulent à 120 km/h sur une route nationale et 7 % à 170 km/h sur autoroute.

Les automobilistes expliquent ces dépassements de vitesse par un manque d’attention au compteur pour 55 % d’entre eux ou par la faible circulation (44 %). L’adrénaline de la vitesse compte pour 10% des réponses.

“L’objectif est d’interpeller les automobilistes sur la route en les incitant à adopter un rythme de vacances sur leur trajet et non en arrivant. Et nous avons des arguments à leur délivrer : rouler vite est dangereux, mais aussi pollue plus, coûte plus cher et ne fait gagner, au final, qu’un temps infiniment petit ! “, précise Stéphane Daeschner.

Dans cet objectif, MMA délivrera sur les ondes d’Europe 1 des messages de prévention, tests de connaissance et prise de paroles d’experts.


Laissez votre avis