Prévention auto : Prendre la route des vacances en toute sécurité

Afin de partir en vacances de manière sereine et sûre, Stéphane Daeschner, directeur Communication et Prévention du groupe MMA, donne quelques conseils pratiques et des astuces indispensables aux automobilistes qui vont se ruer sur les grands axes dès demain.

Que doit-on faire pour partir sur la route des vacances en toute sécurité ?

« Un voyage ça se prépare, c’est essentiel pour arriver ! » déclare Stéphane Daeschner. « Dans une premier temps, il faut se préoccuper du bon état de marche de sa voiture, si possible en effectuant la révision avant de partir. Les pneumatiques sont l’élément le plus important. Il faut qu’ils soient en bon état et bien gonflés. Les pneus sous-gonflés augmentent les risques d’éclatement et donc d’accidents, ils détériorent grandement la tenue de route du véhicule. L’important est d’avoir l’esprit tranquille vis à vis de sa voiture, afin de se concentrer exclusivement sur la route. »

Qu’en est-il de l’itinéraire et du chargement ?

« Il faut également bien préparer son parcours à l’avance, évaluer ses pauses et trouver comment agrémenter ces dernières. Le co-pilote joue ici un rôle très important, mais c’est surtout au niveau du chargement que ce dernier doit intervenir. Il doit charger les bagages correctement, ces dernières doivent être arrimées solidement si elles sont sur les galeries, tout comme les vélos, sans cacher la plaque d’immatriculation. Il est préférable de charger ses bagages la veille du départ, et éviter d’en placer à l’intérieur de l’habitacle, notamment sur la plage arrière pour des questions de sécurité et de visibilité. »

Le repos du conducteur est-il important ?

« La personnes qui prend le volant doit impérativement avoir une nuit réparatrice la veille du départ. Aujourd’hui, 70% des français réduisent leur temps de sommeil, dont 32% qui dorment 3 heures en mois. Il est donc conseillé d’avoir un repos de 7 à 8 heures avant de prendre le volant.  Le co-pilote doit aussi s’occuper des enfants, et veiller à ce qu’ils aient des choses à faire durant le trajet. Sensibiliser les bambins pour garder une bonne atmosphère au sein de l’habitacle est aussi essentiel. Il faut évidement s’assurer que ces derniers sont bien attachés et disposent de boissons ou de biscuits pour passer le temps. »

Qu’en est-il de effets de somnolence et de la concentration pendant le trajet ?

« Aujourd’hui, 30% des accidents mortels sur autoroutes sont dus à des endormissements. Nous conseillons dès les premiers signes de fatigue de faire une pause, même si cela fait moins de deux heures que vous roulez. Dès que vous baillez, que vous éprouvez le besoin de vous étirer ou de bouger, que vos yeux piquent ou que votre attention baisse, votre environnement n’est plus le même. Ce sont les signes avant-coureurs d’endormissement et il faut donc s’arrêter sur une air d’autoroute. Des pauses réparatrice de 20 minutes sont suffisantes pour repartir sereinement sur la route. Il suffit pour les passagers de se dépenser, de s’aérer ou de jouer, le conducteur peut par exemple de son côté faire des micro-siestes réparatrices en se relaxant par de la musique zen. Le but est de repartir sur la route plus alerte et avec une plus grande tonicité. »

Retrouvez encore plus d’astuces et de conseils pratiques pour partir en vacances en toute sécurité sur le site www.zerotracas.com.


Laissez votre avis