Produit : l’assurance auto de Groupama au crible

Franchises, plafonds, garanties, remboursement : que vaut l’assurance auto de Groupama ?

L’assureur vert propose jusqu’à quatre formules (en fonction des régions Groupama) : “au tiers”, “au tiers” élargi incluant le vol et l’incendie, “tous risque” et “tous risque” étendue.

Les aspects positifs de cette offre concernent les réparations faisant suite à un accident pris en charge qui sont garanties “à vie” dans le réseau des garages agréés. Le contrat est modulaire pour les niveaux de franchise (jusqu’à quatre niveaux sont proposés pour la franchise dommages, jusqu’à deux pour la franchise bris de glace) et la garantie corporelle du conducteur (trois niveaux). L’offre prévoit un remboursement du véhicule sinistré en valeur d’achat pendant trois ans en formules “tous risques”.

Parmi les points négatifs, en garantie de base, la garantie corporelle du conducteur s’élève à 187.500 euros, un montant assez limité. Néanmoins, l’assuré peut choisir un seuil plus élevé (562.800 euros ou 1,06M). Le nombre d’options (“contenu du véhicule”, remboursement en valeur d’achat pendant trois ans) est limité mais quatre formules permettent d’adapter la couverture. Autre point négatif, le niveau de la franchise dommages qui peut être élevé notamment pour les véhicules haut de gamme (mais possibilité de diminuer cette franchise, voire de la racheter).

Concernant les aspects tarifaires, par exemple, pour un salarié de 30 ans, habitant à Paris, avec un bonus de 0.64 pour une Renault Clio IV de 2012 (diesel, modèle DCI 90), pour un usage privé et domicile-travail, sans sinistre au cours des deux dernières années, en formule “tous risques”, la prime annuelle s’élève à 653 euros par an (665 euros avec un prélèvement mensuel) avec une franchise dommages de 391 euros et franchise bris de glace de 73 euros (707 euros avec une franchise dommages de 281 euros, BDG de 73 euros). Avec l’assistance 0 km et le véhicule de remplacement (formule “tous risques” étendue “Mobilité” incluant une garantie panne mécanique), la prime annuelle grimpe à 752 euros.

Autre exemple tarifaire concernant un assuré de 45 ans avec un bonus 0.50 depuis plus de dix ans habitant à Nantes, propriétaire d’une Renault Scénic III de 2012 pour un usage privé et domicile-travail, sans sinistre au cours des deux dernières années, en formule “tous risques”, la prime annuelle est de 429 euros (franchise de 429 euros, BDG 74 euros) et 479 euros avec l’assistance 0 km et le véhicule de remplacement.


Laissez votre avis