Sécurité routière : la conduite des Français se dégrade et celle des 18-24 ans s’améliore

Les Français conduisent de moins en moins bien révèle le baromètre d’Axa Prévention publié le 2 avril 2015. 

Le nombre de bons conducteurs diminue sur les routes hexagonales. Selon le 11e baromètre sur le comportement des Français au volant, attribue ce constat à un relâchement des pratiques et beaucoup d’individualisme. Dans le même temps, il semblerait que la conduite des jeunes s’améliore.

Alors que la proportion des bons conducteurs représentait 51 % des usagers de la route en 2014, ils ne sont plus que 48 % cette année. Ces chiffres sont en ligne avec l’augmentation de la mortalité routière relevée l’année dernière, après dix années de baisse“, révèle le communiqué de presse.

barometre-conducteur-2015-AXA-prevention

Les conducteurs seraient toujours plus accros au téléphone au volant. Cette pratique “dangereuse” et pénalisable d’une amende progresse. De fait, le nombre d’automobilistes qui téléphonent au volant a augmenté de 4 points en un an en passant de 34 % en 2014 à 38 % en 2015.

Ceux qui consultent et envoient des messages en conduisent sont aussi en hausse de 4 points. “Téléphoner au volant avec ou sans kit mains libres multiplie par 3 le risque d’accident. Ce risque est multiplié par 23 en cas d’envoi d’un SMS en conduisant” rappelle Axa Prévention.

infographie-barometre-axa-conducteurs-telephone-au-volant

L’alcool au volant

L’alcool au volant reste la cause principale des accidents de la route. Ainsi si la plupart des répondants considèrent que conduire après avoir bu deux verres d’alcool est dangereux, ils sont 28 % à admettre le faire en 2015.

6 % des automobilistes interrogés reconnaissent prendre la route après avoir bu  entre 4 et 5 verres d’alcool.

infographie-barometre-axa-conducteurs-alcool-volant

La seconde cause principale des accidents de la route est le manque de sommeil or ils sont 59 % à déclarer conduire de nuit (entre 22h et 5 h du matin) pour des longs trajets. Par ailleurs, 50 % des répondants reconnaissent prendre le volant ou continuer à rouler alors même qu’ils se sentent fatigués. Ils sont également 35 % à conduire sans s’arrêter pendant 4 ou 5 heures d’affilée (30 % en 2014) et enfin 30 % à le faire après avoir pris des médicaments pouvant altérer leur vigilance (26 % en 2014).

La jeunesse conduit mieux

infographie-barometre-axa-conducteurs-jeunes-conducteur-18-24-ans-jeunesse

La jeunesse française est plus prudente que ses aînés et contrairement à la tendance générale, ils font de plus en plus attention sur les routes. Leurs comportements à risque, bien que plus élevés que le reste des Français sont clairement à la baisse sur tous les postes. Par ailleurs, les jeunes sont moins nombreux à prendre le volant ivre.

21 % des jeunes automobilistes prennent le volant après avoir bu 2 verres d’alcool (- 4 points par rapport à 2014). Ils sont plus responsables que la moyenne des automobilistes (28 %) et que les seniors (25 %). Une amélioration est également observée lorsqu’il s’agit de conduire après avoir bu 4 ou 5 verres d’alcool : 2 % reconnaissent le faire contre 4 % en 2014.


Laissez votre avis