Dépendance : Roselyne Bachelot dans les starting-blocks

Dans une interview accordée au Figaro, la ministre Roselyne Bachelot, déclare vouloir un système équilibré dans le choix du financement de la dépendance.

Dans une interview accordée au Figaro, la ministre Roselyne Bachelot, déclare vouloir un système équilibré dans le choix du financement de la dépendance.

Roselyne Bachelot a déclaré qu’elle allait conduire le débat sur la réforme de la dépendance en « se penchant sur le sort des plus fragiles ». Elle déplore d’ailleurs que les familles modestes « ne bénéficient pas massivement des aides et ne sont pas concernées par des dispositifs d’exonération fiscale et sociale ». Elle table donc sur un système équilibré dans le choix du financement de la dépendance.

La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale a ensuite exprimé son désaccord sur la mise en place du recours sur succession qui « peut créer un phénomène d’exclusion ». Selon cette dernière, « beaucoup de personnes risqueraient de se passer d’une aide pour ne pas «priver» leurs enfants d’une partie d’héritage ».

Un besoin colossal

Selon Roselyne Bachelot, « des mesures législatives doivent être votées à l’automne 2011 dans le cadre du PLFSS pour 2012 », d’après le souhait de Nicolas Sarkozy. Elle rappelle également dans les colonnes du quotidien que «  la dépendance représente déjà 22Mds d’euros, dont 5Mds financés par les départements et 17Mds par l’État essentiellement via la Sécurité sociale ». La ministre précise que « le débat devra aussi affiner les besoins futurs, qui sont évalués actuellement à 30Mds d’euros ».

Roselyne Bachelot souhaite également aider les aidants, par la mise en de « plates-formes de répit par exemple », mais la place des handicapés n’est pas à l’ordre du jour. « la feuille de route confiée par le président de la République est claire: il s’agit de se pencher sur la dépendance des personnes âgées », déclare la ministre.


un commentaire sur “Dépendance : Roselyne Bachelot dans les starting-blocks”

  • anjou Vues :

    Il est amusant de voir que le gouvernement veut nous faire penser qu'il s'occupe de nous! Par l'intermédiaire de R.Bachelot, ministre émérite !!

Laissez votre avis