Un tiers de postes liés à la perte d’autonomie en plus en Ile-de-France d’ici 2020

Selon une récente enquête de l’Insee, les emplois liés à la dépendance des personnes âgées devraient progresser de 31 % en Ile-de-France d’ici 2020. On apprend également que plus du tiers de ces nouveaux postes seraient des emplois de personnels soignants.

La croissance du nombre de personnes âgées dépendantes en Ile-de-France, et notamment celles accompagnées à leur domicile, devrait faire progresser de 31% le nombre d’emplois liés à la perte d’autonomie d’ici 8 ans dans la région (soit 23.100 emplois en équivalent temps plein). Selon l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) « 44.100 Franciliens supplémentaires de 60 ans ou plus pourraient être confrontés à une perte d’autonomie, dont 37.500 vivraient à domicile et 6.600 en institution ».

L’Institut nous apprend que les personnels d’aide à la vie courante constitueraient 57 % des emplois créés et qu’en institution, il s’agirait d’emplois davantage tournés vers les soins médicaux. En 2008, les emplois d’aide à la vie quotidienne représentaient 48 % des emplois induits par la dépendance, en 2020, cette part passerait à 50,3 %. On apprend également que les professionnels remplaceraient une partie des aidants familiaux : en cause le vieillissement de ces derniers, ainsi exposés à leur tour au risque de dépendance (51% des conjoints de personnes en perte d’autonomie sont âgés en moyenne de 71 ans. Les enfants de personnes dépendantes sont eux âgés en moyenne de 52 ans).

Enfin, l’étude de l’Insee montre que plus de la moitié des emplois (54%) seraient créés en grande couronne. La part de la petite couronne resterait stable avec 37 % des emplois liés à la dépendance des personnes âgées dépendantes tandis que celle de Paris diminuerait de 3 points passant de 20 % à 17 %.


Laissez votre avis