Route du rhum : Franck Cammas se rapproche de son premier titre avec Groupama 3

A 600 milles de l’arrivée, les conditions sur l’eau sont toujours délicates pour les Ultimes. En tête avec près de 220 milles d’avance au pointage de 4 heures ce dimanche, Franck Cammas (Groupama 3), poursuit sa route à plus de 20 nœuds de vitesse mais commence sérieusement à regarder dans son rétroviseur.

Dans son sillage à présent, Thomas Coville (Sodebo) qui n’a pas encore dit son dernier mot. Idem pour Francis Joyon (Idec), plus au sud, qui tente son va-tout et joue les cartes qu’il lui reste. Tous ont encore dû composer avec les grains, cette nuit et tous tentent de se positionner au mieux à l’approche des Antilles. Pas facile vu la grande zone de calme qui pointe son nez.

Sur la route de Pointe-à–Pitre, une grosse bulle sans vent qu’il va falloir négocier au mieux. Certains, comme Francis Joyon, tentent de la contourner autant que possible par le sud. D’autres, comme Franck Cammas et Thomas Coville, situés plus au Nord, pourraient d’avantage la longer plutôt que devoir la traverser et donc être un peu moins ralentis. Une certitude donc : les 24 prochaines heures de course s’annoncent assez atypiques.

« Il va falloir essayer de garder du vent. Ce qui nous attend n’a pas l’air évident. Aléatoire disons. Il va nous falloir tirer des bords, au près, dans les îles. Cela sera sans doute joli, mais malheureusement pas très rapide » a commenté Franck Cammas à la vacation. Flashé au même moment à plus de 20 nœuds en instantané, le leader de la flotte bénéficiait toujours de 19 nœuds de vent mais s’apprêtait à changer de régime dans une poignée d’heures. Idem pour le skipper de Sodebo, qui a empanné juste derrière lui et qui reste plus que jamais à l’affût de la moindre opportunité de recoller au score


Laissez votre avis