Sponsoring : Le géant Groupama 3 mené par Franck Cammas quitte Saint-Malo

Dix jours qu’ils fourbissent leurs armes au cœur des bassins Vauban et Duguay-Trouin et que la cité corsaire les accueille, les entoure de sa chaleur et de son admiration. Dans moins de 3 heures, les 85 solitaires de la Route du Rhum – La Banque Postale prendront le large pour la reine des transatlantiques.

A 13h02, Marie-Luce Penchard, Ministre auprès du ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales, chargée de l’Outre-Mer et Monsieur René Couanau, Maire de Saint-Malo, libèreront la flotte de cette neuvième édition.

Une fois encore, Groupama 3 n’aura pas fait comme les autres. Contraint de stationner à la gare maritime du fait de sa grande largeur, le maxi trimaran de Franck Cammas a été le premier à quitter le port aujourd’hui pour aller prendre une bouée à Dinard.

Depuis quelques jours, les esprits se tendent sur les cartes et les fichiers météo qui se succèdent pour mieux confirmer que cette neuvième Route du Rhum-La Banque Postale s’annonce à haute teneur stratégique sur le grand échiquier de l’Atlantique. La faute à un gros anticyclone stationnaire qui barre la route vers la Guadeloupe. “Au regard de la situation météo générale sur l’Atlantique, cette édition se place vraiment à mi-chemin entre celle de 2002 marquée par des conditions dantesques et celle de 2006 qui reste celle de l’autoroute des alizés”, précise Eric Mas de Météo Consult.

« Ce n’est pas plus mal d’avoir des conditions calmes au départ et de pouvoir rejoindre le cap Fréhel en un bord. Il y a eu pire comme départ de la Route du Rhum ! Dans ces conditions légères (peu avantageuse pour son bateau lourd, ndlr), je ne pense pas être devant à la pointe Bretagne. Je vais m’appliquer à sortir de la Manche sans encombre, et avec le moins de retard possible. A Ouessant, avec la houle et le vent forçant, ça va être sport. Il y aura du rangement à faire sur le pont » confie Franck Cammas.


Laissez votre avis