Sponsoring : Macif à la conquête de la Transat Jacques Vabre

Après sa victoire sur le Vendée Globe en janvier dernier, le bateau de l’assureur Macif repart cette fois à la conquête de la Transat Jacques Vabre. Favoris de l’épreuve, François Gabart fait cette fois-ci équipe avec son mentor Michel Desjoyeaux.

Pour ses 20 ans, la 11e édition de la Transat Jacques Vabre verra plus d’une cinquantaine de bateaux prendre, jeudi, le départ du Havre pour rejoindre Itajaí au Brésil. Outre le retour des grands multicoques (classe MOD70) sur la course, c’est la classe IMOCA qui devrait capter tous les regards. 10 bateaux sont en lice dans cette catégorie et tenteront de parcourir les 5.400 milles nautiques de l’épreuve. Parmi eux, le bateau de l’assureur Macif qui fait figure de favori.

Fraichement auréolé d’une victoire pour son 1er Vendée Globe en janvier dernier, le jeune skipper de Macif, François Gabart (30 ans) sera cette fois-ci accompagné de son mentor, Michel Desjoyeaux (48 ans),  victorieux de cette Transat en 2007 et vainqueur de deux Vendée Globe en 2011 et 2009. Le duo cumule également 30 transatlantiques et 8 participations à la Jacques Vabre.

Gabart Desjoyaux Credits photo C Launay Macif

Crédits photo : Christophe Launay – Macif

Conditions météo capricieuses

Si le tandem en impose sur le papier, gare aux conditions météorologiques qui pourraient venir gâcher le tableau. En effet, le départ a du être reporté plusieurs fois à cause de contions de mer capricieuses ces derniers jours. Finalement, la direction de course a confirmé ce matin la très forte probabilité d’un départ du Havre pour toutes les classes jeudi 7 novembre, où la météo semble clémente avant l’arrivée d’une grosse dépression dans la journée de samedi.

“Notre premier objectif est d’en sortir le plus rapidement possible (ndlr : de la Manche) avec le bateau en bon état”, expliquait hier aux médias François Gabart. Avec le N°301, le monocoque aux couleurs de la compagnie d’assurance, a déjà parcouru près de 55.000 milles nautiques depuis 2 ans (soit 2 tours du monde). Pour son retour sur le devant de la scène, le bateau et ses deux skippers devront effectuer environ 10.000 km, soit environ 20 jours de course.


Laissez votre avis