Assurance-maladie : 700 médecins escroquent les patients les plus pauvres

Selon les fichiers de l’Assurance-maladie, plus de 700 médecins escroquent leurs patients les plus pauvres, en appliquant illégalement des dépassements d’honoraires aux bénéficiaires de la CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire).

Selon le journal Le Monde, l’Assurance-maladie aurait repéré dans ses bases de données près de 733 médecins (dont la moitié exerçant en Ile-de-France) qui pratiquent des dépassements d’honoraires illégaux sur leurs patients bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (dont les frais de santé sont pris en charge à 100% par la Sécu, sauf dépassements d’honoraires).

Malgré l’interdiction de ce procédé en France depuis 2000 et la mise en garde des associations de consommateurs, ces praticiens en honoraires libres (secteur 2), des pédiatres, des généralistes ou encore des gynécologues, n’hésitent pas à imposer à leurs patients les plus démunis des dépassements d’honoraires abusifs. Ainsi, la Caisse nationale de l’Assurance-maladie (CNAM), a ciblé des médecins pratiquant des abus pouvant atteindre en moyenne 41 à 46 euros de plus qu’une simple consultation pour chaque client.

200 praticiens rappelés à l’ordre

En mars dernier, un courrier a été adressé à l’ensemble des praticiens pour rappeler les règles et notamment le code de déontologie des médecins, dans lequel il est inscrit que ces derniers doivent fixer leurs tarifs avec “tact et mesure”, en fonction de chaque patient.

Un avertissement a été d’ores et déjà été envoyé à plus de 200 praticiens, d’autant la CMU-C est inscrite sur la carte Vitale. “Dès lors qu’une personne bénéficie de la CMU-C, le médecin se doit de respecter la règle. Il n’y a pas de négociation déontologique sur ce fait”, explique Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre des médecins dans les colonnes du quotidien. “Il y a des problèmes, nous n’allons pas le nier”, poursuit ce dernier. A contrario, Philippe Cuq, chirurgien et coprésident du syndicat Le Bloc, rappelle qu’“il faut bien sûr sanctionner ceux qui trichent, mais ils doivent être très rares, car l’erreur peut aussi venir d’un oubli de carte Vitale”.

On compte aujourd’hui près de 30.000 médecins en secteur 2 à travers la France.

News Assurances vous propose également de consulter sa fiche pratique pour savoir quoi faire pour être bien remboursée d’une consultation chez le gynécologue ?


un commentaire sur “Assurance-maladie : 700 médecins escroquent les patients les plus pauvres”

  • saroyan Vues :

    Bonjour, les médecins deviennent comme certains patrons des voyous.

Laissez votre avis