Assurance maladie : La Sécu souhaite un plafonnement des tarifs d’orthodontie

Dans un précédent article, nous vous parlions des 21 propositions de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) envoyées au gouvernement pour réduire les dépenses de la Sécu. Parmi ces propositions, celle de plafonner les tarifs parfois exorbitants de l’orthodontie.

Une grande majorité des parents le savent. Il y a de fortes chances que leurs adolescents passent un jour sur le fauteuil d’un orthodontiste pour se faire poser un appareil. Un passage qui bien souvent fait très mal au portefeuille des parents concernés. Et pour cause, les tarifs des orthodontistes ne sont pas plafonnés et les dépassements d’honoraires sont monnaie courante. La plupart des praticiens pratiquent des tarifs trois fois supérieurs au niveau de prise en charge de la Sécurité sociale.

A ce petit jeu du dépassement d’honoraire, c’est la région Île de France qui remporte la palme. Selon une étude du cabinet de conseil Jalma que s’est procurée le Monde, un semestre de traitement coûte en moyenne 718,5 euros au niveau national, il atteint les 1.130 euros dans la capitale et ses abords. Et ce n’est qu’une moyenne, il arrive parfois que ces actes soient tarifés au-delà des 2.000 euros.

Reste alors les mutuelles qui remboursent le reste à charge. Mas à condition de bénéficier d’une bonne complémentaire santé, car pour les contrats de base, le niveau de garantie ne couvre pas la totalité des frais engagés. Ce sont les assurés qui mettent alors la main à la poche. Une facture qui peut s’avérer très salée. C’est pourquoi, la Cnam préconise un plafonnement des tarifs et des honoraires des orthodontistes.

CP : Dr. Motte-Flickr

Laissez votre avis