Assurance-maladie : Le gouvernement veut exclure l’hypertension bénigne des ALD

L’état se penche sérieusement sur le cas de la prise en charge des maladies chroniques en ce moment. En pleine préparation d’un décret de sortie des ALD pour les patients guéris, les autorités souhaitent également exclure l’hypertension bénigne du système de prise en charge à 100%.

Le gouvernement souhaite faire des économies sur les dépenses de santé, et c’est par les ALD (principales sources de dépenses) qu’il commence. Même si aucun décret sur la question n’est encore officiellement paru, l’État souhaite restreindre la prise en charge d’une maladie chronique : l’hypertension artérielle isolée. Jusque-là classée en Affection de Longue Durée et par conséquent, remboursée à 100% par la Sécurité sociale, cette pathologie ne devrait bientôt plus être considérée comme telle.

C’est la Cnam (Caisse nationale d’assurance-maladie ) et le Régime social des indépendants (RSI) qui ont proposé d’exclure cette maladie, moins importante que d’autres qui sont prises en charge à 100 %, comme l’hypercholestérolémie par exemple. « Les remboursements moyens sont nettement inférieurs à ceux des autres ALD cardiovasculaires », argumente la CNAM dans le quotidien Les Echos.

C’est près de 40.000 personnes par an qui pourraient être concernées par cette réforme, pour une économie de seulement quelques dizaines de millions d’euros, autant dire une miette face aux 13Mds d’euros de déficit de l’assurance-maladie. De son côté le gouvernement souhaite réformer en profondeur le régime des ALD, une manœuvre délicate vis à vis des malades qui dépensent beaucoup pour se soigner. Les autorités travaillent encore sur un décret à propos des conditions de sortie du régime des ALD, un sujet contre lequel s’insurgent déjà les associations de patients…

Sources : Les Echos


Laissez votre avis