Assurance maladie : Une modération tarifaire demandée pour les médecins du secteur 2

Alors que la négociation sur les dépassements d’honoraires s’ouvre aujourd’hui, l’Assurance maladie va demander aux médecins du secteur 2 un effort de modération sur les tarifs.

Les négociations qui débutent ce mercredi entre l’Assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats de médecins visent à limiter les dépassements d’honoraires des praticiens du secteur 2. Frédéric Van Roekeghem, le directeur de l’Assurance maladie explique dans un entretien accordé à Libération, que «la priorité aujourd’hui est d’abord d’améliorer la situation des assurés et non d’améliorer le revenu des médecins».

La première réunion sera «une réunion de méthode» selon M. Van Roekeghem en précisant que les négociations reprendront dans un mois avec pour objectif «d’avoir finalisé un accord pour la mi-octobre».

Les quatre axes affichés pour cette négociation concernent la sanction sur les dépassements d’honoraires abusifs sans passer par une procédure «ordinale», un nouveau contrat d’accès aux soins aux médecins qui s’engagent à limiter leur dépassement, un engagement individuel de modération pour l’ensemble des médecins du secteur 2 et la nécessité de favoriser l’accès aux soins, aux tarifs opposables, dans les lieux où il est en difficulté.

Même si selon le directeur de l’Assurance maladie, «plus de 90% des médecins généralistes et 60% des spécialistes sont en secteur 1» (sans dépassement par rapport au tarif de la Sécurité sociale), le nombre de médecins spécialistes s’accroît malgré tout.

Avec AFP


un commentaire sur “Assurance maladie : Une modération tarifaire demandée pour les médecins du secteur 2”

Laissez votre avis