Assurance maladie : Une réforme qui taxe

A Frangy-en-Bresse, bastion du ministre du redressement budgétaire Arnaud Montebourg, la fête de la rose battait son plein ce week-end. L’occasion pour Marisol Touraine de s’exprimer une nouvelle fois sur l’Assurance maladie…et les multiples taxes que sa réforme engendre.

14,7Mds d’euros seraient encore manquants dans les caisses de la Sécurité sociale. 14,7Mds d’euros à dénicher en 4 mois pour atteindre l’objectif de financement que le gouvernement s’est imposé pour 2012. De quoi affairer Marisol Touraine pour les semaines à venir.

Lors de la fête de la rose ce week-end à Frangy-en-Bresse, la ministre de la Santé en a profité pour revenir sur la meilleure façon de renflouer les comptes de l’Assurance maladie. Au programme :  des taxes, des taxes…et des taxes, qui seront définitivement votées à l’automne en conseil des ministres.

Déjà cet été, les impôts se sont doucettement élevés. Face au repoussement de la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) à 2014, des palliatifs ont du être proposés. Ainsi ont été récemment augmentées les fiscalités sur le capital et sur le tabac.

Pour les nouvelles taxes qui se profilent pour la rentrée, Marisol Touraine a pointé du doigt l’industrie pharmaceutique et l’environnement. Un substitut à la taxe carbone signerait-t-il bientôt son apparition ?

A lire également :

– Santé : De nouvelles propositions d’économies pour l’Assurance maladie
– Assurance maladie : Économiser sur les maladies couteuses ?


Laissez votre avis