Assurance santé : Les mutuelles d’entreprise plus avantageuses que les mutuelles individuelles

Selon un rapport de la Drees, le rapport garantie/prix des mutuelles santé d’entreprise (généralisées pour 2016) est généralement plus élevé que pour les mutuelles individuelles. 

D’ici au 1er janvier 2016, tous les salariés seront couverts par une mutuelle d’entreprise. C’est à dire des contrats santé collectifs où les dépenses sont mutualisées le plus souvent au sein d’une branche professionnelle.

Les salariés pourront alors quitter leur mutuelle santé individuelle si les conditions des mutuelles d’entreprises sont meilleures (grâce notamment à la participation financière de l’employeur à hauteur de 50%).

Bonne nouvelle, d’après un rapport de la Drees (l’institut statistique en santé et social) rendu public le 16 juillet sur la santé financière des organismes de complémentaire santé, les contrats collectifs apparaissent bel et bien plus avantageux pour les assurés. “À la fois les garanties offertes par les contrats collectifs les plus souscrits sont généralement plus élevées; et leur coût relatif pour les personnes souscripteurs plus faible“, écrivent les auteurs du rapport.

En 2009, la Drees constatait “qu’à niveau de garanties équivalent, la cotisation mensuelle moyenne d’un contrat collectif était inférieure de 6 euros à celle d’un contrat individuel, à structure d’âge et niveau de garanties équivalents“. Pour l’assuré, en 2009, une mutuelle santé d’entreprise coûtait en moyenne 40 euros par mois.

Des garanties parmi les plus élevées

Les contrats collectifs offrent à la plupart de leurs bénéficiaires des garanties parmi les plus élevées, alors que les contrats individuels proposent des garanties de milieu de gamme à deux tiers de leurs bénéficiaires“, précisait la Dress dans une autre note d’avril 2013. Et les contrats collectifs ont monté en gamme entre 2006 et 2010, creusant l’écart avec les contrats individuels.

Qu’il s’agisse des mutuelles, assureurs ou institutions de prévoyance, les professionnels doivent assumer un poids des charges par rapport aux primes encaissées bien supérieur dans les contrats collectif que dans les contrats individuels. Ce qui n’arrange pas les comptes des petites structures.

En 2010, 96% des Français étaient couverts par une assurance maladie complémentaire privée ou publique. 57 % d’entre eux étaient couverts par des contrats individuels contre 43 % par des contrats collectifs souscrits via un employeur.


Laissez votre avis