Assurance santé : Une couverture pour les sauveteurs du World Trade Center après les attentats du 11 Septembre

La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi un projet de loi visant à fournir une couverture maladie aux sauveteurs et volontaires du 11 Septembre atteints par des maladies liées aux attentats.

Plus de neuf ans après les attentats qui ont fait quelque 3.000 morts, les élus ont approuvé le texte par 268 voix contre 160. Le Sénat doit encore se prononcer sur le projet de loi. “C’est une étape cruciale pour ceux qui continuent à porter les cicatrices physiques de ces attentats. J’applaudis la Chambre pour son soutien envers ce projet de loi et pour son action au nom de ces héros, qui ont servi notre pays à un moment où il en avait grand besoin”, a écrit le président Barack Obama dans un communiqué mercredi soir.

Le président a appelé le Congrès a terminer l’examen du projet de loi.

Le texte avait été rejeté une première fois en juillet à la Chambre des représentants, car il n’avait pas obtenu la majorité des deux tiers qui était alors nécessaire. Mercredi, les élus ont organisé une procédure de vote différente, réclamant une majorité simple.

Le texte prévoit la création d’un système de couverture santé pour les secouristes, policiers, pompiers, travailleurs et bénévoles qui ont aidé les victimes ou qui ont participé au nettoyage des débris après les attentats du World Trade Center le 11 septembre 2001 à New York.

Environ 70.000 personnes sont enregistrées comme ayant été exposées aux émanations toxiques dues à l’effondrement des deux tours jumelles du World Trade Center.

Plusieurs d’entre eux étaient présents sur les bancs du public mercredi lors du vote. “Nous avons promis d’aider ceux qui ont passé des jours, des semaines, et des mois à travailler dur”, a déclaré la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, peu avant le vote. “Nous nous étions engagés à tout faire pour nous assurer que leur santé serait prise en considération. (…) Aujourd’hui, nous sommes là pour honorer cet engagement, longtemps attendu”, a-t-elle poursuivi.

Le projet de loi contient un programme destiné à mieux traiter les maladies qui ont été contractées à la suite des attentats: difficultés respiratoires, maladies pulmonaires ou troubles psychologiques.

Par ailleurs, il prévoit de rouvrir le fonds d’indemnisation des victimes du 11-Septembre pour les 20 prochaines années.

Le projet de loi qui devait coûter 7,4 milliards de dollars avait été proposé par des élus de New York.

Plusieurs élus républicains s’y sont opposés en raison de son coût qui serait financé en prélevant des taxes auprès de compagnies américaines qui utilisent des paradis fiscaux.

Washington (Etats-Unis), 29 sept 2010 (AFP)


Laissez votre avis