Assurances santé : Les dépassements d’honoraires des hôpitaux publics jugés scandaleux par 60 millions de consommateurs

L’association de consommateur tire la sonnette d’alarme. Elle révèle, selon une enquête qu’elle a périlleusement menée sur 1 an, que les dépassements d’honoraires dans les hôpitaux publics avoisineraient parfois un taux indécent de plus de 1 000% le tarif de la Sécurité sociale.

Attention, chiffre édifiant en vue! Avec des taux renversants de 68 à 408% et culminant même à plus de 1 000% du tarif de la Sécurité sociale, les dépassements d’honoraires s’envolent et rien ne semble plus pouvoir les retenir. 4 500 euros pour une prothèse de la hanche contre seulement 460 euros remboursés par la Sécurité sociale, de quoi faire pâlir les assurances et mutuelles santé.

Activité libérale au sein de l’hôpital public

En ligne de mire de ces tarifs accablants, les activités libérales exercées dans l’enceinte même de l’hôpital public. Certains patients, désireux d’être pris en charge par un chirurgien de renom et ne supportant pas les délais d’attente, sollicitent directement les spécialistes à titre privé. Ainsi, selon des chiffres publiés en 2010, sur plus de 45 000 praticiens œuvrants dans les hôpitaux publics, 4 524 s’offrent le luxe du traitement libéral. Parmi eux, 1 824 docteurs arborent des mœurs singulièrement légères en matière de fixation de leurs dépassements d’honoraires.

Loin d’être illégale, l’activité libérale au sein d’un hôpital public est autorisée dans la mesure où le spécialiste s’acquitte d’une redevance. Celle est versée directement à l’établissement hospitalier d’accueil. 60 millions de consommateurs indique qu’en 2009, 48 médecins du CHU de Nice percevaient 75 000 euros d’actes privés en plus de leurs salaires. Le plus “chevronné” s’offrant un supplément de paie de plus de 450 000 euros. Quel fut le montant de la redevance reversée? 20 000 euros…

60 millions de consommateurs a mené son enquête pendant plus d’un an avec l’appui logistique de Santéclair, filiale commune à plusieurs complémentaires santé.


Laissez votre avis