Complémentaire santé : Les Français négligent leur couverture

D’après les indices IPAP publiés par Assurland.com et Mutuelleland.com, la flambée des prix des assurances et l’inflation conduiraient désormais les français a privilégié des complémentaires santé moins couteuses mais également moins protectrices.

Avec une hausse des tarifs de plus de 4,8% en 4 ans, l’assurance santé se distingue comme étant aujourd’hui la plus onéreuse comparée à l’assurance habitation (+ 4,6%) et l’assurance auto (+ 1,7%).

L’inflation moyenne annuelle oscillant autour des 1,6%, seule l’assurance auto a su se stabiliser au même niveau, conduisant ainsi les français a ne pas modifier leurs habitudes. Malgré un prix avoisinant 500 euros par an, 63% des sondés continuent à privilégier une couverture tous risques, contre 37% qui en choisissent une au tiers simple, ou au tiers agrémenté de garanties complémentaires telles que le vol ou l’incendie.

Hausse des couvertures “bon marché”

De leurs côtés, les couvertures les plus protectrices des assurance santé et habitation font grises mines, délaissées en faveur des “bon marché” qui ne garantissent cependant pas une sécurité optimale.

La tendance serait donc à la négligence au profit des économies. Avec un prix moyen de 650 euros par an, les français sont désormais 21% (+ 5% en 4 ans) à se diriger vers des formules plus accessibles financièrement, contre 36% à encore préférer la gamme complète.

Niveau assurance habitation, au prix moyen annuel de 200 euros, 54% des français optent pour une couverture de base garantissant le strict minimum contre 46% qui pérennise la sûreté de leur logement.


Laissez votre avis