Grève des médecins : l’UFC-Que Choisir dénonce le refus de la carte Vitale

Alors que les syndicats de médecins appellent les médecins à refuser la carte Vitale, l’association de consommateur UFC Que choisir qualifie dans un communiqué de presse “cette modalité d’action irresponsable“.

L’UFC que choisir dénonce la décision des médecins de ne plus prendre la carte Vitale afin d’engorger l’administration. L’association de consommateur qualifie même cette action d'”irresponsable“.

Le nerf de la mobilisation des médecins se concentre principalement sur la généralisation du tiers payant. “Le dispositif appelle certes concertation, expérimentation et mise en place progressive, pour s’assurer que les médecins seront payés pour le travail effectué, en temps et en heure. Mais n’oublions pas pour autant l’impératif absolu qu’est l’accès de tous à des soins de qualité. Dans cette optique, le tiers payant, en particulier dans son premier volet qui prévoit son application aux personnes à bas revenus bénéficiaires de l’Aide à la complémentaire santé, est une avancée qu’il faut maintenir“, indique le communiqué de presse de l’UFC.

Par ailleurs l’association de consommateur dénonce cette décision quelle qualifie de “doublement irresponsable”, selon le communiqué “c’est la forme prise par l’action des syndicats de médecins qui est irresponsable et dangereuse”. De fait, refuser la carte vitale lésera surtout les patients car cela revient à “engorger de feuilles de soins des Caisses primaires d’assurance maladie qui ne sont plus dimensionnées pour traiter un tel afflux, surtout en période hivernale. Si le mouvement se poursuit, les délais de remboursement pourraient atteindre jusqu’à 2 mois, selon l’Assurance maladie. Par ailleurs, ce mode d’action sera source de frais de gestion supplémentaires pour la sécurité sociale, à l’heure où il faut au contraire économiser sur ceux-ci pour continuer à financer notre système de santé.

C’est pourquoi l’UFC lance un appel aux patients et les encourage à, si le mouvement continue, “régler en petite monnaie leurs consultations chez les médecins réfractaires à la carte Vitale.


Laissez votre avis