Grève des médecins : tous les médecins ne sont pas contre le tiers-payant

Alors que les médecins avaient lancé une grève depuis la mi-décembre pour faire pression contre la Loi Santé de Marisol Touraine et avaient entamé début janvier une grève administrative en refusant de prendre la Carte Vitale, le syndicat des jeunes médecins installés et remplaçants a décidé de ne pas s’associer à cette deuxième action.

Alors que les médecins avaient déclarés une trêve de leur mouvement social en hommage aux victimes des attentats des 7-8 et 9 janvier, ils comptent reprendre leur grève de plus belle. Cependant au sein même des médecins la discorde semble faire son apparition.

De fait selon le site pourquoidocteur le Regroupement Autonome des Généralistes, Jeunes Installés et Remplaçants (ReAGJIR ) seraient contre la grève administrative. Il ne veulent pas prendre en otage les patients.

Nous n’avons pas suivi le mouvement de grève ni l’arrêt de la télétransmission car nous ne sommes pas opposés à la généralisation du tiers payant“, indique Carline Boissy à la rédaction pourquoidocteur, et de rajouter : ” nous refusons de prendre en otage les patients, mais aussi de pénaliser les remplaçants souvent engagés par contrat à travailler pendant les congés des médecins installés.

Ainsi les jeunes médecins ne seraient pas contre la Loi santé, ils émettent néanmoins quelques réserves notamment sur la mise en place du tiers payants et du Service Territorial de Santé au Public (STSP).

Selon ReAGJIR les jeunes médecins ne s’opposent pas au tiers payant à condition que certains éléments leurs soient garantis comme la mise en place d’un interlocuteur unique, que la rémunération leur soit garantie en 5 jours, présentation d’une carte Vitale avec droits à jour et enfin, qu’aucune franchise ne leur soit imputable.


Laissez votre avis