La SMEREP tacle la LMDE sur la gestion de la sécurité sociale étudiante

Mardi 03 décembre, les sénateurs de droite comme de gauche ont critiqué fortement la gestion de la sécurité sociale par les mutuelles étudiantes. La SMEREP répond à ce débat et tacle la LMDE en remettant en cause son existence même.

La Sénatrice Catherine Procaccia a de nouveau épinglée les mutuelles étudiantes dans un débat, mardi soir, au sénat. ” La SMEREP, la Société mutualiste des étudiants de la région parisienne, elle, n’est pas un modèle d’efficacité. Quant à LMDE, malgré les déclarations annuelles récurrentes depuis six ans de ses présidents successifs, l’amélioration annoncée n’est toujours pas au rendez-vous. Elle est encore et toujours en cours…”, estime la sénatrice UMP.

Par ailleurs, selon l’élue la meilleure solution pour arrêter les problèmes serait de supprimer le régime délégué, elle pointe cependant du doigt inefficacité de tous le systèmes existants : “quel serait l’intérêt de fusionner une mutuelle qui fonctionne mal avec d’autres, plus petites, qui fonctionnent mieux ? En soixante ans, aucune mutuelle n’a su s’adapter à une population croissante d’étudiants. Et ce n’est pas en doublant la capacité de la moins efficace que cette faculté d’adaptation s’améliorera!

Une LMDE “incompétente”

La SMEREP répond aux propos de Catherine Procaccia et Ronan Kerdraon, par communiqué de presse. Ainsi le président de la SMEREP, Grégoire Darricau, réagit vivement aux déclarations des deux sénateurs, notamment sur la remise en cause de la de l’efficacité de la SMEREP: “il s’agit d’une affirmation grave et infondée, qui ne repose sur rien ! Avec une qualité de services confirmée par la note record de 9,4/10 qu’elle a obtenue par l’Assurance Maladie et une santé financière saine attestant de sa bonne gestion, la SMEREP a largement prouvé que son modèle est non seulement efficace mais qu’il est l’exemple à suivre. L’idée même de supprimer le régime étudiant est totalement contre-productive alors que la SMEREP rappelle incessamment sans trouver d’écho que la gestion du régime étudiant coûte moins cher que celle du régime général !”

Grégoire Darricau en profite également pour tacler durement la LMDE, “la SMEREP est tout à fait en mesure de prendre en charge l’ensemble des affiliés étudiants de la LMDE qui a largement démontré son incompétence dans la gestion du régime.”

La SMEREP avait annoncé son désengagement du Groupement des Mutuelles étudiantes régionales, EmeVia par communiqué de presse au mois de juin.


un commentaire sur “La SMEREP tacle la LMDE sur la gestion de la sécurité sociale étudiante”

  • DAVAUX Vues :

    quel régal d'entendre ça alors que la SMEREP fut aussi dans le collimateur des instances de contrôle il n y pas longtemps. Moi qui est bien connu ce milieu, sait que la question est de toute autre nature et bien politisé. J'ai participé à la création de la LMDE je sais de quoi je parle notre pire ennemie à été le PS dont certains se sont gavés auprès d la MNEF et ont continué par la suite sous le couvert la maman MGEN. Et une fois de plus c'est le personnel qui prend les coups. Le régime étudiants est plus que nécessaire et utile. Je n'ai pas assez de temps et d'espace pour développer ce besoin. courage aux personnel de la LMDE.

Laissez votre avis