Le ministère de la Santé dit oui aux autotests de dépistage du sida

A l’occasion du lancement du Sidaction 2013, le ministère de la Santé s’est dit favorable à la mise à disposition des autotests de dépistage du sida en France.

Il y a quelques jours déjà, la question de la vente de l’autotest de dépistage du sida en France était revenu sur le devant de la scène suite à plusieurs avis favorables rendus par le Conseil national du sida et le Comité consultatif national d’éthique (CCNE).

Ce weekend, à l’occasion du lancement du Sidaction 2013, le ministère de la Santé s’est déclaré favorable à ce dispositif par voie de communiqué. “Ce n’est pas une solution miracle, mais un outil complémentaire“, a toutefois tempéré la ministre Marisol Touraine sur Europe 1.

Ces tests devront encore obtenir le “marquage CE” (conformité au règlement européen) et devront être accompagnés “d’un dispositif spécifique d’information et d’accompagnement des utilisateurs”, selon le ministère, “dans la mesure où les résultats des tests doivent être confirmés par un tests sanguin classique”. Ainsi, une “procédure d’évaluation” est encore en cours, notamment auprès de l’agence des produits de santé et la Haute Autorité de Santé (HAS) afin de pouvoir intégrer ces autotests dans une stratégie globale de prévention et de dépistage du VIH.


Laissez votre avis