Santé : Pourquoi les assurances se mettent-elles aux régimes ?

En l’espace d’un mois, le courtier Siaci Saint-Honoré et l’assureur Swiss Life ont intégré coup sur coup dans leur pack prévention la prise en charge de bilan nutritionnel et d’un régime.

En 2012, 15% des Français âgés de 20 ans et plus étaient en situation d’obésité. La problématique du surpoids est devenue une question de santé publique. 70% des Français admettent surveiller leur poids, 30% des françaises et 14% des Français auraient déjà suivi cinq régimes dans leur vie. Les assureurs l’ont bien compris, le filon du régime est porteur en ces temps où les chiffres du surpoids et de l’obésité des Français ne cessent d’augmenter.

Le courtier en assurances Siaci Saint-Honoré et les assureurs Swiss Life, MMA et Maaf ont développé des produits prenant en charge une partie d’un régime nutritionnel et mettant en avant la prévention contre le surpoids.

MMA et Maaf ont lancé en novembre 2010 un programme “Nutrition” permettant à leurs adhérents de faire un bilan de santé en ligne et par la suite de consulter un diététicien appartenant à leur réseau. Contactés par News Assurances, ces derniers n’ont pas donné suite à nos questions.

Un bilan nutritionnel

Siaci Saint Honoré a lancé à la mi-mai 2013 le produit “Vivinter diet“. Le courtier a mis en place un questionnaire en ligne, en partenariat avec la Clinique du poids, et un site dédié à la diététique. Pour 60 euros par an, l’assuré à accès à un bilan nutritionnel personnalisé qui s’appuie sur la méthode du Dietmed. A la suite des résultats, il a la possibilité de suivre un programme minceur en ligne, pris en charge au titre de ses garanties santé ou à titre individuel.

Le surpoids et l’obésité sont de véritables problèmes de santé publique. Nous proposons un questionnaire destinés aux adultes et un autre élaboré par une équipe de pédiatres adapté aux enfants.” Nous explique Thierry Vachier, directeur exécutif prévoyance, santé et retraite de Siaci Saint Honoré. “D‘ici un an, le but est de dresser un bilan affiné, pour faire passer un message à nos assurés, mais aussi de mieux adapter nos produits à leurs besoin. En 1 mois et demi près de 10% de nos souscripteurs ont adhéré au programme” conclut-il satisfait.

Un partenariat avec Weight Watchers

Swiss Life et le programme Weight Watchers quant à eux, se sont associés afin de “proposer une offre innovante encourageant l’adoption d’un meilleur équilibre de vie pour une perte de poids saine et durable.” Le partenariat entre les deux sociétés à été rendu public mercredi 12 juin. L’assureur s’engage, dans le cadre de son forfait prévention santé, à prendre en charge à hauteur de 50% des forfaits Weight Watchers, Pass Lib et Weight Watchers Onlinepour une durée de trois mois.

“Notre offre est de 50% sur 3 mois parce que nous tenons compte de l’aléa moral. Nous laissons une partie du forfait à la charge de l’assuré. En payant une partie du programme, il est plus impliqué pour le suivre sérieusement.” explique Laurent Valenti, responsable marketing Santé et Prévoyance chez Swiss Life.

Notre objectif est d’encourager l’adoption d’un meilleur équilibre de vie pour une perte de poids saine et durable. Nous avons souhaité agir sur ce facteur et aider nos souscripteurs en intégrant cette offre dans le forfait prévention accessible à tous nos clients” conclut Laurent Valenti.

Il ne faut pas s’y méprendre, l’initiative n’a rien d’altruiste. Les sociétés d’assurances misent à moyen terme, car cela semble coûter moins cher. Économiquement parlant, il parait plus intéressant pour un assureur de prendre en charge un régime sur 3 mois, qu’un traitement du diabète à vie…

Bien que les assureurs nient s’adresser à ceux qui visent “l’objectif maillot de bain” pour s’exhiber fièrement sur les plages, les dates choisies pour les lancements des produits (mi mai et 12 juin) laissent le doute planer.


Laissez votre avis