Comment sont controlés les médicaments vendus en ligne ?

Dimanche 23 juin, un arrêté publié au Journal Officiel stipule que seuls les sites adossés à des pharmacies déjà existantes pourront vendre des médicaments en lignes.

Depuis dimanche 23 juin, un arrêté publié au Journal Officiel, prévoit que seules les pharmacies physiques peuvent ouvrir une pharmacie sur internet. A partir du 12 juillet, 4.000 médicaments sans ordonnances pourront être vendus en ligne, et pourront ou non être remboursés suivant leur caractéristique.

Les médicaments vendus sur la toile devront être présentés “de façon objective, claire et non trompeuse“. Seul le nom commercial, la ou les indications thérapeutiques, la forme galénique (sachets, comprimés, gélules etc), le nombre d’unités de prise et le prix, pourront figurer sur la présentation du médicament.

Les médicaments seront expédiés par la poste “sous la responsabilité du pharmacien mentionné” ou bien le client pourra retirer son achat directement dans la pharmacie.

Un médicament ne peut être vendu sans un “échange interactif pertinent” avant que la commande ne soit validée, et les forums de discussions en ligne seront interdits. Les sites ne pourront pas avoir été financés par les laboratoires pharmaceutiques et les liens menant vers les sites des fabriquant seront interdits.


Laissez votre avis