Mutuelle santé : Les Français préfèreraient-ils le bas de gamme ?

Selon la seconde édition du baromètre annuel de cmonassurance, plus d’un Français sur deux serait en quête d’une assurance santé bas de gamme, essentiellement pour raisons économiques.

Renouvelant pour la seconde année consécutive son baromètre “e-assurés”, cmonassurance, courtier essentiellement présent sur la toile, a souhaité mesurer l’évolution du comportement des Français vis-à-vis de l’assurance santé sur Internet. Tel qu’en 2012, les mêmes constats se dégagent et se renforcent: “le profil-type de l’internaute souscripteur de mutuelle sur internet est un célibataire citadin plutôt masculin, cadre ou employé. Attentif à son budget santé, il s’assure seul et s’oriente vers une offre d’entrée de gamme. Il est originaire principalement de la région Ile-de-France ou d’une région très peuplée” dénote cmonassurance au sein de son communiqué de presse.

A la poursuite du rapport qualité/prix

L’étude, menée du 1er juillet 2011 au 30 juin 2013 auprès de 5.180.230 personnes ayant sollicité le service de tarification d’Alptis (maison-mère de cmonassurance), apprend qu’un internaute sur deux (53%) s’est orienté vers une garantie d’entrée de gamme en première intention. Soit une couverture à bas prix ne proposant que l’essentiel pour chacun des pôles (soins courants, pharmacie, hospitalisation, optique, dentaire…). Un résultat qui a profondément évolué puisque les sondés n’étaient que 25% en 2009 à choisir ce type de police d’assurance. La priorité était alors davantage donnée aux couvertures moyennes gammes (75% en 2009 contre 37% en 2013). Le chiffre a aujourd’hui doublé, conséquence directe de la hausse du coût de la santé, qui a augmenté deux fois plus vite que le revenu des Français en 2011-2012. “l’augmentation annuelle du tarif des mutuelles (+ 5% par an en moyenne) fragilise toujours plus le budget des familles, qui revoient leur choix à la baisse au moment de la souscription” indique cmonassurance.

Le “e-assuré”, un trentenaire célibataire et citadin ?

Les résultats du baromètre ont permis d’identifier un profil-type du “e-assuré”: “un homme de 30 – 40 ans, résidant à Paris et région parisienne, s’assurant seul, salarié, affilié au régime de la Sécurité sociale et qui s’inquiète de la souscription de sa mutuelle en fin d’année” explique cmonassurance.

En effet, l’étude apprend que les hommes seraient plus nombreux (52%) à rechercher une assurance santé que les femmes (48%), avec parmi eux une majorité de trentenaires (53%). “Les 25-29 ans représentent quasiment le quart des internautes qui recherchent leur mutuelle sur Internet, suivis de très près par les 30-34 ans”.

Le baromètre permet également de déceler que les employés sont les premiers traqueurs d’assurance sur internet (39%), suivis de près par les cadres, en dépit de leur glissement croissant vers des contrats collectifs. Arrivent ensuite les retraités, à mettre en relation avec leur méconnaissance d’internet, puis les étudiants, du fait de leurs adhésions aux mutuelles étudiantes.

Autre constat, 55% des internautes recherchant une assurance sur internet sont célibataires, 19% sont des couples avec enfant(s), 13% sont des couples sans enfant, 9% des mères célibataires et 3% des pères célibataires.

Concernant la plus forte concentration des recherches en termes de territorialité, c’est l’Ile-de-France qui caracole en tête (24%), suivi de la région Rhône-Alpes (11%), puis de la Provence-Alpes-Côte d’Azur (10%), du Nord Pas de Calais (8%), et enfin des Pays de Loire (4%).

Enfin, regardant par le prisme de la saisonnalité, 60% des demandes de devis sont réalisées par les internautes de septembre à janvier, contre 40% de février à aout. “Cette saisonnalité correspond avec la date d’anniversaire de la plupart des contrats, fixée au 31 décembre” conclut cmonassurance.


Laissez votre avis