Mutuelles étudiantes / Cotisations : 100 euros donnés par l’Ile-de-France aux étudiants boursiers

La région Ile-de-France donne, depuis 2 ans maintenant, un coup de pouce aux universitaires n’ayant pas les moyens d’accéder à une mutuelle étudiante. 100 euros seront offerts aux boursiers les plus en difficultés pour souscrire une complémentaire et payer moins lourdement leurs cotisations. Qui pourra prétendre à cette subvention ?

100 euros offerts aux étudiants boursiers pour financer une partie ou la totalité de leur contrat de mutuelle étudiante, telle est l’initiative conduite par la région Ile-de-France depuis 2 ans. A l’origine de cette action, un constat alarmant : trop d’universitaires ne disposent encore pas de complémentaire santé pour prendre en charge efficacement leur santé. Alors que les syndicats universitaires militent pour une suppression totale des mutuelles étudiantes en raison de leurs coûts élevés, l’Ile-de-France s’est positionnée d’une façon plus pragmatique en proposant une sorte de subvention aux plus nécessiteux.

La subvention en 2011

L’avantage de la subvention est qu’elle permet de prendre enfin en compte les étudiants boursiers, échelons 0 à 3, n’ayant pas droit à la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) ou à l’ACS (aide de l’État à l’acquisition d’une complémentaire santé), réservées aux universitaires boursiers échelons 4 à 6.

En 2011, sur 18.000 élèves éligibles à la subvention de l’Ile-de-France, 7.000 en ont bénéficié.

Qui peut y accéder ?

Pour pourvoir prétendre à cette aide de 100 euros, voici les critères de recevabilité :

– Être un étudiant boursier classé dans les échelons 0 à 4
– Être âgé de 18 à 26 ans
– Résider en Ile-de-France
– Souscrire soit à la SMEREP (mutuelle régionale), soit à la LMDE (mutuelle nationale)
– Ne bénéficier d’aucune autre aide liée à une couverture sociale

Modalités

– Se rendre à un comptoir SMEREP ou LMDE afin d’y adhérer, muni de sa carte étudiante et de sa notification de bourse.
– Si le forfait de couverture choisi n’excède pas 100 euros, aucune avance de frais à faire par l’étudiant boursier. La mutuelle s’arrange avec la région.
– Pour un forfait au delà de 100 euros, l”étudiant paiera sur place la différence.

 

 

 


Laissez votre avis