Une pétition contre les mutuelles étudiantes LMDE et EmeVia

Les étudiants de la Fage et l’association de consommateur UFC Que Choisir demandent la fin des mutuelles étudiantes, coûteuses et mal organisées. Ils lancent une pétition. 

La Fage, deuxième organisation étudiante, et l’UFC Que choisir exigent une refondation du système de Sécurité sociale étudiant jugé “coûteux”, “complexe” et “inefficace” et lancent jeudi une pétition pour faire pression sur le gouvernement.

La Sécurité sociale des étudiants est déléguée à deux mutuelles étudiantes, la LMDE et EmeVia, un réseau de 11 mutuelles étudiantes régionales. Elles remboursent les dépenses de soins d’un peu plus d’1,7 million d’étudiants et ont perçu à ce titre 93 millions d’euros de l’Etat. “Ce système, unique au monde, s’avère complexe pour les étudiants, inefficace dans sa gestion et coûteux pour la société“, taclent la Fage et l’UFC Que choisir.

Les deux organismes souhaitent obtenir des pouvoirs publics la fin de la délégation de service public aux mutuelles étudiantes et l’intégration des étudiants au sein du régime général de sécurité sociale. Elles attendent également la création, au sein de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) d’une commission incorporant une représentation étudiante majoritaire, notamment en charge de la politique de prévention à destination des étudiants. Enfin, elles recommandent de coordonner localement ces actions de prévention par les Crous, en partenariat avec les centres de santé universitaires.

Un niveau de qualité suffisant”

La Sécurité sociale étudiante a déjà été épinglée par une mission sénatoriale en décembre 2012 et un rapport de la Cour des comptes en septembre 2013 (vidéo). Le rapport sénatorial avait jugé les mutuelles étudiantes complexes et peu efficaces. Dénonçant de longs délais de remboursement et une très grande difficulté à joindre un correspondant, il estimait que “trop souvent, le service rendu n’atteint pas un niveau de qualité suffisant“. En septembre 2013, un rapport de la Cour des comptes jugeait ce mode de gestion “peu encadré”. “Sa qualité de service est très insuffisante, qu’il s’agisse du remboursement des prestations ou des relations avec les assurés et ses coûts de gestion sont élevés“, tranchait la Cour des comptes.


3 commentaires sur

  • boucard Vues :

    La vérité est que la SMEREP est pire que la LMDE.
    La SMEREP a été remplacé en 1973 par la SEM qui est toujours siphonné par des étudiantes nés en 1945 et 1946 et des mutuelles complémenatires.
    Il n'existe aucun salarié qui possède un bulletin de pai SMEREP.

  • Brian Vues :

    Nous avons inscrit notre fille à la LMDE puisque c'est obligatoire ( on aurait pu choisir la SMEREP qui est de la même farine.) et depuis 2 ans maintenant c'est un véritable parcours du combattant pour obtenir un remboursement, une attestation … Dernière frivolité la carte " carte vitale inconnue"!!!!!
    Au secours fuyons fuyez

  • RAGOT Vues :

    Les armes de la LMDE ?
    -incompétence totale
    -jouer la montre
    -arme ultime : "ordonnance illisible" (alors que traitée en clair par le pharmacien)
    Tous les pharmaciens consultés m'ont conseillé la SMENO.
    Le retour à la CPAM serait revenir à des interlocuteurs dont c'est le métier.

Laissez votre avis