Prévention / Santé : Du sport pour réduire le coût des soins

Lors d’une conférence de presse tenue début mars, le président de l’Imaps (organisme de promotion du sport santé des grands acteurs de la Mutualité française) a déclaré que la pratique du sport chez les patients en ALD pourrait réduire de moitié le coût des soins et des médicaments. Ainsi la Sécurité sociale pourrait économiser près d’1Md d’euros.

Le 8 mars dernier, Jean-Pierre Davant, président de l’Imaps, déclarait que la pratique du sport chez les patients en affection longue durée pourrait permettre de réaliser des économies conséquentes sur les dépenses de santé. Selon l’ancien président de la Mutualité française, 934M d’euros pourraient être économisés chaque année pour les cas de cancer, de diabète et d’insuffisance respiratoire chronique.

Afin d’encourager la pratique du sport, Jean-Pierre Davant a donc proposé que les régimes obligatoires et les complémentaires santé financent une aide de 150 euros par patients concernés. « Si seulement 10% des patients atteints de diabète, de cancer du sein et du côlon ou d’insuffisance respiratoire grave, en bénéficient, l’économie pour le système de soins serait d’environ 56,2M d’euros annuels », affirme ce dernier.

Jean-Pierre Davant a de nouveau souligné l’importance de la pratique sportive régulière comme moyen de prévention. Selon lui, une activité physique modérée de 20 minutes par semaine peut réduire de 25% le risque d’un accident vasculaire cérébral et diminuer par 5 le risque de développer la maladie d’Alzheimer.


Laissez votre avis