Prévention / Santé : L’Ordre des infirmiers demande d’élargir le droit à vacciner

Une autorisation pour vacciner une population plus générale, que celle autorisée actuellement, a été formulée au ministère de la Santé par l’Ordre des infirmiers.

L’Ordre National des Infirmiers souhaite que leur droit à vacciner, limité pour l’instant à une portion de la population, soit étendu, dans une lettre adressée à la ministre de la Santé et transmise ce mardi à l’AFP.

Les infirmiers sont habilités à pratiquer la vaccination antigrippale (exceptée la première injection) sans prescription médicale, sur les personnes âgées de 65 ans et plus et les adultes atteints de certaines pathologies, sauf les femmes enceintes, rappelle l’Ordre dans cette lettre.

« Dès lors, l’infirmier est habilité à vacciner sans prescription médicale des personnes souffrant de pathologies sévères et des personnes fragiles mais ne l’est pas pour des personnes plus jeunes et bien portantes pour lesquelles une prescription médicale reste exigée », souligne l’institution dans des propos rapportés par l’AFP.

Ces personnes doivent « donc passer chez le médecin pour obtenir cette prescription avant de se rendre chez l’infirmière, ce qui est coûteux pour l’Assurance maladie et inutile s’agissant de personnes bien portantes ».

Ainsi, une infirmière qui vaccinerait sans prescription se rendrait « coupable d’exercice illégal de la médecine », déplore l’Ordre.

A lire également :

Santé / Grippe : La nouvelle campagne de vaccination est lancée

Prévention santé : Elargissez vos connaissances sur la vaccination


Laissez votre avis

judi togel