Réforme santé : Marisol Touraine trace les contours de sa future politique

La nouvelle ministre de la Santé, Marisol Touraine, était présente hier, mercredi 23 mai 2012, au salon Hôpital Expo. L’occasion pour elle de présenter aux acteurs du monde hospitalier ses prochains grands travaux. Au programme : lutte contre les dépassements d’honoraires, réapparition du service public hospitalier dans la loi HPST (Hôpital Patients Santé Territoires) et annulation de la convergence tarifaire entre hôpital et clinique privée.

Marisol Touraine a du pain sur la planche. Elle n’a pas hésité à le rappeler hier au salon Hôpital Expo devant une assemblée de médecins hospitaliers et de membres de la Fédération Hospitalière de France (FHF). Si la nouvelle ministre de la Santé n’a pas souhaité s’étendre sur les fondements de sa future politique, elle en a cependant tracé les contours.

Lutte contre les dépassements d’honoraires

En respect avec les engagements pris par le Président de la république François Hollande, Marisol Touraine a réaffirmé sa volonté première : rendre les soins accessibles à tous. Pour ce faire, les dépassements d’honoraires doivent être réglementés. Des négociations abonderont dans ce sens prochainement avec les acteurs du secteur et les pouvoirs publics.

La loi HPST

Marisol Touraine compte également rendre ses lettres de noblesse au service public hospitalier en intégrant sa formulation au sein de la loi HPST, dont il avait été exclu lors de la réalisation du texte en 2009.

Hôpital contre clinique privée

A la grande surprise, la ministre de la Santé s’est positionnée en défaveur de la convergence tarifaire entre hôpital et clinique privée. Elle entend ainsi mettre un point final à des années de négociations en vue d’équilibrer et d’ajuster le prix des soins. Elle a ainsi indiqué que l’homogénéisation était hors de propos dans la mesure où les deux structures ne possédaient pas les mêmes missions.


Laissez votre avis