Santé : Apple discute avec des assureurs

La société Apple a discuté avec deux assureurs santé américains à propos de santé personnelle. Les objets connectés, capables de délivrés des informations sur l’état de santé des assurés, sont au cœur des discussions.

L’avenir de l’assurance santé pourrait passer par le traitement des données : les collecter et les analyser pour adapter les contrats.
C’est en tout cas ce sur quoi misent à la fois les géants de la technologie (Apple, Google, Samsung…) et les assureurs.
Si Axa avait dégainé il y a quelques mois avec un bracelet incitant à l’activité physique, sans toutefois récupérer les données, l’accélération dans ce secteur est fulgurante.

Selon l’agence Bloomberg, qui y consacre un long article (en anglais), Apple s’est rapproché de deux assureurs santé aux Etats-Unis à propos de leurs initiatives en matière de santé connectée. L’ambition de la marque à la pomme n’est pas dévoilée dans ces contacts, mais elle travaille depuis quelques temps à l’élaboration d’outils permettant aux utilisateurs de suivre au jour le jour l’évolution de plusieurs constantes dans leur organisme (comme l’iWatch et des appli santé)

Le but des assureurs qui mettent en place des offres avec bracelets ou autres objets connectés est avant tout de faire prendre conscience de la nécessité d’activités physiques, ou d’une saine alimentation. Pour le moment, le seul assureur à avoir mis en place affirme ne pas collecter les données. Le principe (un jeu concours sur le nombre de pas fait) est plus, donc, de l’incitation et de la communication. Mais les développements possibles sont nombreux. Une étude parue en juillet montrait que 56% des Français étaient prêts à livrer quelques données personnelles pour obtenir des produits plus adaptés à leur cas particulier. C’était le cas pour les assurances auto ou habitation. La santé pourrait donc être concernée.

Se pose enfin la question de la mutualisation. Si les assurances santé coûtent ce qu’elles coûtent, c’est parce que les remboursements sont mutualisés, entre les assurés en bonne santé et les malades. Les niveaux de remboursements ayant tendance à augmenter, les assureurs font suivre la même tendance à leurs contrats. D’autant que la rentabilité n’est pas toujours au rendez-vous, dans un secteur très concurrentiel.

Enfin, l’histoire contée par Bloomberg débute par le cas d’un salarié à qui son employeur (BP) fait porter un bracelet pour l’inciter à faire plus d’exercice, et à économiser sur son assurance santé. Au fur et à mesure, se prenant au jeu et prenant conscience de son mode de vie, l’assuré a perdu du poids, changé son régime alimentaire… et économisé sur son assurance ! Avec la future mise en place d’un contrat pour chaque salarié, obligatoire, de tels cas de figure pourraient apparaître.


3 commentaires sur

  • […] News Assurances Santé : Apple discute avec des assureurs News Assurances L'ambition de la marque à la pomme n'est pas dévoilée dans ces contacts, mais elle travaille depuis quelques temps à l'élaboration d'outils permettant aux utilisateurs de…  […]

  • […] La société Apple a discuté avec deux assureurs santé américains à propos de santé personnelle. Les objets connectés, capables de délivrés des informations. Actualités de News Assurances.  […]

  • […] News Assurances Santé : Apple discute avec des assureurs News Assurances La société Apple a discuté avec deux assureurs santé américains à propos de santé personnelle.  […]

Laissez votre avis