Santé : Eva Joly prône une réduction nette du coût des médicaments

Eva Joly monte au créneau et fustige les laboratoires pharmaceutiques. Dans un billet publié sur le site Marianne 2, la candidate écologiste revendique un rééquilebrement des intérêts privés et publics afin de diviser de moitié le coût des médicaments.

Dans un billet d’humeur écrit pour Marianne 2, Eva Joly s’indigne du manque de connaissances des français qui, selon elle, ne semblent pas peser la lourde facture de leurs remèdes quotidiens. Consommatrice immodérée de médicaments, la France consacre 2% de sa production nationale aux placébos. Une dépense de 16 Mds d’euros que même le trou de la Sécurité sociale ne parvient à surpasser.

Les laboratoires pharmaceutiques en ligne de mire

Si nous en sommes arrivés là, c’est notamment à cause du poids des firmes pharmaceutiques dans la fixation des prix des médicaments ” déplore Eva Joly. Elle explique que la part remboursable aux assurés est statuée par négociation entre l’État et les industriels. Ces derniers justifient leurs tarifs élevés en intégrant la part Recherche et Développement dans le coût de leurs travaux.

La candidate écologiste prend comme référence l’exemple du médicament Plavix, un antiagrégant plaquettaire chiffré à plus de 40 euros en France contre 23 euros en Italie. Alors pourquoi une telle différence ?

Les laboratoires gonflent les chiffres en y incluant les dépenses de lobbying, de marketing, et tout ce qui entretient le système de désinformation : les visites médicales, la formation médicale continue – financée à 98% par les labos – le sponsoring de la presse médicale, d’associations… ” déclare Eva Joly. Selon elle, le prix de la recherche serait 20 fois surévalué à l’instar des arguments des entreprises pharmaceutiques.

Réduire par 2 le coût des médicaments

Selon la candidate écologiste, les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas les uniques responsables. Les autorités de régulation, les médecins et les politiques qui les soutiennent sont tout aussi condamnables. Eva Joly revendique ainsi une totale transparence des connivence entre industriels, figures publiques et corps médical de façon à ce que les français soient informés des pratiques qui servent l’intérêt privé. L’objectif : exercer une pression de manière à ce que soit divisé de moitié le coût des médicaments.


Laissez votre avis