Santé : les Parisiens paient leurs mutuelles jusqu’à 50% de plus que les Haut-Rhinois

Le coût d’une mutuelle peut aller du simple au double en fonction du département de résidence des assurés. Ainsi une famille parisienne paie sa mutuelle 1,56 fois plus cher qu’une famille du Haut-Rhin indique une étude publiée par LeComparateurAssurance.com.

LeComparateurAssurance.com publie une enquête répertoriant les tarifs proposés par les organismes d’assurance santé français dans l’ensemble des départements du pays. Cette étude révèle le prix moyen des mutuelles en 2014 et met en évidence les écarts de prix en fonction du lieu de résidence des assurés.

De façon générale, les habitants de la région parisienne et de la côte méditerranéenne paient des cotisations mensuelles bien plus élevées que la moyenne nationale, tandis que les personnes résidant à l’Est (en raison du régime Alsace-Moselle) et à l’Ouest de la France bénéficient de tarifs plus que compétitifs.

Les jeunes salariés

La mutuelle jeunes actifs concerne les salariés, de 22 à 30 ans environ, qui entament leur vie professionnelle. LeComparateurAssurance.com met en évidence que les jeunes salariés de 25 ans dépensent en moyenne 22,07 euros par mois pour une couverture incluant des garanties “classiques”.

Ainsi, les jeunes salariés vivant en région parisienne et sur la côte Sud-Est du pays paient leur cotisation le plus cher : un résident des Alpes-Maritimes dépense pour sa formule de complémentaire santé 1,6 fois plus cher que la moyenne nationale, pour un total de 23,40 euros.

Le régime spécifique d’Alsace-Moselle permet aux jeunes actifs de la Moselle, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin de bénéficié de tarifs bien plus intéressants que pour le reste des jeunes actifs Français. Les contrats les plus économiques se situent dans le Haut-Rhin, où le prix moyen est de 16,70 euros, soit une économie de plus de 24 % par rapport à la moyenne nationale. Cet écart offre la possibilité aux résidents de faire une économie de près de 5.30 euros par mois sur leur formule santé, ce qui paraît peu, mais représente néanmoins 63,60 euros sur une année.

En fin de compte, on constate une différence de pratiquement 7 euros soit une variation de 39,52 % entre le département des Alpes-Maritimes, où les tarifs sont les plus conséquents, et celui du Haut-Rhin, où l’on trouve les contrats les moins onéreux. Sur 12 mois, la différence s’élève à 84 euros, ce qui est quand même un écart non négligeable pour les bourses des jeunes actifs.

lecomparateurassurance-mutuelle-assurance-santé-jeune-salarié-jeune-actif

lecomparateurassurance.com

Les familles

Les demandes de tarifs analysées par l’étude correspondent aux primes d’assurance appliquées aux familles composées de deux adultes âgés de 35 ans et de deux enfants de 3 et 7 ans. Le prix moyen des mutuelles famille en France s’élève à 88,08 euros par mois. Une somme conséquente, qui constitue l’un des postes de dépense les plus importants des foyers avec enfants.

Comme pour le reste des catégories, la localisation des départements a un impact conséquent sur les tarifs des mutuelles Famille. Ainsi, les Parisiens se situent bien au-dessus la moyenne nationale. Ils dépensent en moyenne 96,09 euros pour couvrir leur foyer. Les mutuelles santé ont également un coût conséquent dans les départements des Bouches-du-Rhône et des Hauts-de-Seine, où l’on verse en moyenne 94,11 et 93,96 euros pour obtenir les mêmes garanties. Comme précédemment, les Franciliens et les départements du Sud sont ceux qui paient le prix fort.

En revanche, les habitants d’Alsace-Moselle paient des formules d’assurance extrêmement compétitives et dépensent 61,51 euros en moyenne dans le Haut-Rhin. Ainsi, les écarts de prix constatés entre les départements où les tarifs sont les plus élevés et le Haut-Rhin sont d’environ 35 euros par mois, soit les Haut-Rhinois dépensent 56,21 % de moins que les Parisiens ce qui représente 420 euros sur un an.

Les travailleurs non salariés

La mutuelle Travailleur Non Salarié concerne les artisans, les commerçants et les personnes qui exercent une profession libérale. Ainsi, les TNS français dépensent en moyenne 31,52 euros par mois pour être couverts par une mutuelle offrant des garanties dites “classiques”.

Les mutuelles destinées aux TNS en Ile-de-France et dans le sud-est du pays sont les plus onéreuses. Ainsi, un habitant des Bouches-du-Rhône paie 8,41 % de plus que la moyenne, pour un total de 34,19 euros par mois soit 410,28 euros sur 12 mois.

Les résidents du sud-ouest de la France ont accès à des formules d’assurance plus abordables. Les formules les moins chères se situent dans le Lot-et-Garonne, où leur prix moyen est de 29 euros soit 8 % de moins que la moyenne nationale établie par l’étude.

Les mutuelles destinées aux travailleurs non salariés affichent la grille de tarifs la plus homogène sur l’ensemble du pays. De fait l’écart entre les tarifs les plus chers et les plus bas se limite à 5,19 euros par mois.

Les seniors

Un couple de seniors âgés de 60 ans couverts par le régime salarié dépense en moyenne 186,62 euros par mois pour une formule comprenant des garanties « renforcées » en hospitalisation, médecine de ville, soins dentaires et optiques. Pour les pour les autres catégories, de grosses divergences existent entre les départements.

Les seniors parisiens paient en moyenne 209,95 euros par mois contre une moyenne nationale de 186,62 euros ce qui représente un écart de 12,50 %.

En revanche une fois de plus les Haut-Rhinois sortent leur épingle du jeu avec un tarif moyen de 143 euros, c’est-à-dire qu’ils font une économie d’environ 23 % par apport à la moyenne du pays, ce qui représente environ 520 euros par an.

Ainsi, l’écart de tarif entre les Haut-Rhinois et les Parisiens est de 66,95 euros c’est-à-dire qu’un assuré parisien paie en moyenne 46,82 % de plus qu’un assuré alsacien. Un couple de seniors actifs parisien dépense donc 803,40 euros de plus par an qu’un couple Haut-Rhinois.

lecomparateurassurance-tarif-mutuelle-senior-santé

lecomparateurassurance.com


un commentaire sur “Santé : les Parisiens paient leurs mutuelles jusqu’à 50% de plus que les Haut-Rhinois”

  • coudert Vues :

    Précision importante: la cotisation mutuelle est plus faible pour ceux qui bénéficient du régime Alsace-Moselle, cependant, ils cotisent plus que le reste de la France au régime de Sécurité Sociale: 0,75% (part salariale) à laquelle il faut rajouter 1,5% (part salariale) pour le régime spécifique Alsace Moselle. Au total : cotisation sécu+cotisation régime Alsace Moselle+cotisation mutuelle, cela revient souvent plus cher que hors Alsace Moselle puisqu'on est obligé d'y cotiser. Donc pour celui qui cotise c'est beaucoup moins intéressant que vous ne le supposez. De plus, il paraît logique que les cotisations mutuelle soient plus faibles puisque la Sécurité Sociale Alsace Moselle rembourse à 90% au lieu de 70%.

Laissez votre avis