Santé / Grippe : Un futur vaccin en spray pour les moins de 17 ans

La création du vaccin antigrippal en spray n’est pas récente, et pourtant la France a tardé à s’en munir. D’usage favorable pour les moins de 17 ans, ce vaporisateur devrait signer sa grande entrée en terres hexagonales horizon 2013.

Dans la dernière publication du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations du Haut Conseil de la santé publique, s’est indigné du manque d’innovation pour le calendrier vaccinal 2012. Et pourtant, une annonce présente tout de même un caractère inédit : l’arrivée prochaine d’un vaccin antigrippal en spray. Destiné aux enfants et adolescents de 2 à 17 ans, ce vaporisateur à pulvérisation nasale est recommandé pour tout ceux qui démontreraient des troubles respiratoires ou autres facteurs à risque. La vaccination antigrippale reste encore nettement négligée pour ces enfants vulnérables.

La France en retard

En circulation aux États-Unis depuis de nombreuses années, le spray antigrippal a peiné à s’introduire en France en raison d’une nécessité de déconditionnement. Procédé auquel s’emploient les médecins américains alors que les pharmacies françaises, réceptrices des médicaments, n’y sont pas autorisées. D’autant plus que le spray est livré par carton de 10 exemplaires. Jean-Yves Marais, porte-parole de AstraZeneca, laboratoire créateur du spray Fluenz, déplore ces incompatibilités de conditionnement indiquant que le vaccin antigrippal nasal “ne serait pas prêt pour l’automne prochain”. L’année 2013 devrait donc être la bonne.


Laissez votre avis