Santé : La bronchiolite recule mais persiste

Selon l’institut de veille sanitaire (InVs), la bronchiolite aurait atteint son paroxysme dans le nord français, s’inclinant désormais à la baisse. Le sud de l’hexagone reste cependant encore touché avec de nombreux foyers actifs.

Affection répandue chez les nourrissons, la bronchiolite se traduit par une infection pulmonaire bénigne. Il est toutefois important de la diagnostiquer et la traiter au plus vite, le virus se montrant plus récalcitrant et sévère sur certains enfants. Une vingtaine de décès sont enregistrés chaque année en raison de cette maladie hivernale. Épidémique, elle sévit d’octobre à avril et atteint en règle générale un bébé de moins de 2 ans sur trois.

Selon les données collectées par l’InVs, le pic de bronchiolite aurait été atteint dans le nord de la France. Les hôpitaux ont en effet enregistré un nombre décroissant d’admissions. L’institut conseille cependant de rester vigilant dans le seconde partie de l’hexagone où le virus reste encore très présent. “Dans la zone Sud de la France, le pic de l’épidémie s’observe généralement avec un décalage de 2-3 semaines par rapport au reste du territoire et devrait être atteint dans les prochaines semaines” explique l’InVS sur sa plateforme internet.

Selon les spécialistes, le virus devrait s’essouffler dès la fin janvier voire début février.


Laissez votre avis