Santé : Pourquoi les français ont-ils moins dépensé en 2012 ?

Avec une consommation moyenne de soins et de biens médicaux (CSBM) de plus de 2.800 euros par habitant, les français ont ralenti leurs dépenses de santé en 2012, notamment grâce à une baisse historique d’achats de médicaments.

Selon le dernier rapport sur les Comptes nationaux de la santé en 2012 établi par la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), il apparaît que depuis trois ans, les dépenses de santé des français progressent à un rythme nettement inférieur à 3% (contre plus de 6% par an de 2001 à 2003 par exemple).

Selon le rapport, “en 2012, la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) est évaluée à 183,6Mds d’euros, soit 2.806 euros par habitant. C’est le recul historique de la dépense de médicaments, conjugué à un ralentissement de la dépense de soins de ville, qui est à l’origine de cette faible hausse de la CSBM en 2012″.

Baisse historique de la consommation de médicaments

Selon la Drees, la consommation de médicaments recule pour la première fois en valeur (-0,9%,) en 2012, un recul qui résulte d’une nouvelle diminution des prix et d’un net tassement des volumes, précise le document.

Depense medicaments 2012 Drees

“De ce fait, la baisse du prix des médicaments mesurée par l’Insee s’amplifie : -3,2% en 2012 après -2,0% en 2011. Le prix des spécialités non remboursables progresse de 5,8% par rapport à 2011, tandis que celui des spécialités remboursables recule de 4,2% suite aux baisses de prix ciblées et à la reprise du taux de pénétration des génériques, explique la Drees.

Enfin, on apprend qu’en 2012 la part de la CSBM financée par la Sécurité sociale est de 75,5 % (comme en 2011), alors que la part prise en charge par les organismes complémentaires est de 13,7 %, le reste à charge des ménages s’établissant de manière stable à 9,6 % depuis 2009.


Laissez votre avis