Santé : L’Etat indemnisera-t-il les victimes des vaccins contre la grippe A ?

L’Etat pourrait être obligé d’indemniser une soixantaine de victimes de narcolepsie, une maladie du sommeil provoquée par la campagne de vaccination contre la grippe A (appelée aussi H1N1) en 2009.

Selon une étude française financée par l’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), publiée cet été dans la revue britannique Brain et révélée mardi par Le Figaro, le vaccin contre la grippe A serait responsable de plusieurs cas de narcolepsie dans l’hexagone, notamment lors de la campagne de vaccination de 2009.

Cet hiver là, près de 10% de la population française s’est faite vacciner (soit 5,7 millions de personnes) grâce à des produits venant de plusieurs enseignes (Le Pandemrix du laboratoire Glaxo-SmithKline et le Panenza du laboratoire Sanofi). Selon l’étude, environ 60 personnes souffrent d’une narcolepsie-cataplexie suite à la campagne de vaccination et certaines victimes sont aujourd’hui invalides à 80%.

Une indemnisation par l’Etat ?

Pour l’heure, les victimes refusent les indemnisations proposées par l’Oniam (L’office national d’indemnisation des accidents médicaux) qu’elles jugent trop faibles, révèle Ouest-France.

Selon le site internet du quotidien, “ce sera à l’état de payer. En achetant les vaccins en très grande quantité, il avait signé une clause stipulant que, en cas d’effets indésirables, c’est lui qui prendrait la charge des indemnisations des éventuelles victimes, et non les laboratoires”.

News Assurances vous propose de consulter sa fiche pratique de savoir quelles sont les règles de fonctionnement pour le remboursement des vaccins.


Laissez votre avis