Santé : l’Île de France, championne des dépassements d’honoraires en régions

En 2010, les dépassements d’honoraires d’un spécialiste atteignaient en moyenne 40 euros en Île-de-France contre 17 euros en Bretagne.

Pour une visite chez un médecin spécialiste, il sera préférable de consulter en Bretagne, en Poitou-Charentes, en Franche Comté ou encore en Corse et en Guadeloupe.

D’après un récent document de la Drees (l’organe statistique du ministère de la Santé), “Recueil d’indicateurs régionaux – Offre de soins et état de santé”, les dépassements d’honoraires étaient en moyenne en France métropolitaine, en 2010, de 31 euros pour un spécialiste, de 10 euros pour un généraliste et de 253 euros pour un chirurgien dentiste.

Mais il fallait compter en moyenne 40 euros de compléments d’honoraires pour une consultation d’un spécialiste en Île-de-France contre 17 euros  en Bretagne.

Un médecin sur quatre pratique des dépassements d’honoraires et plus précisément 43% des spécialistes étaient en secteur 2 (honoraires libres) en 2013, selon des données plus récentes de la Sécurité sociale.

dépassement honoraire

Parmi les autres régions les moins chères pour se faire soigner par un spécialiste, on trouvait le Poitou-Charentes (19 euros), la Corse (20 euros), la Franche-Comté (20 euros), les Pays de la Loire (21 euros) ou encore la Guadeloupe (10 euros).

A contrario, la région Rhône-Alpes (35 euros), l’Alsace (30 euros) et l’Île-de-France (40 euros) restaient les plus onéreuses.

Limiter les dépassements d’honoraires

Pour permettre aux patients de consulter des spécialistes qui pratiquent des dépassements d’honoraires modérés, l’Assurance maladie invite à consulter les médecins qui ont adhéré au contrat d’accès aux soins depuis décembre 2013.

Avec ce contrat, les médecins acceptent de ne pas faire dépasser leurs honoraires de plus de 100% du tarif conventionné de l’assurance maladie soit pas plus de 44 euros (2*22 euros – dont un euros de franchise) pour un généraliste ou 56 euros pour un spécialiste (2*28 euros).

Voulant frapper encore plus fort, le gouvernement compte plafonner le remboursement possible des honoraires par les mutuelles. Elles ne pourraient rembourser à plus de 100% du tarif Sécu les dépassements d’honoraires des médecins, soit à plus de 46 euros (23 euros tarif de base x 2) d’ici à 2017. Avec pour 2015 et 2016 une période transitoire, où les honoraires pourront être remboursés à 125%, soit jusqu’à 51,75 euros.

En limitant les remboursements des mutuelles, le gouvernement espère casser la spirale inflationniste des tarifs des médecins, souvent couverts par les complémentaires santé.


Laissez votre avis