Santé / Mediator : Marisol Touraine souhaite une « issue rapide » pour les victimes

Suite à la décision de la Cour de cassation concernant les laboratoires Servier, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, espère que les différentes procédures judiciaires engagées aboutiront à une « issue rapide et juste » pour les victimes du Mediator.

La Cour de cassation a décidé vendredi de ne pas transmettre au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par les laboratoires Servier et Biopharma (la société qui commercialisait le Mediator), rappelle la ministre dans un communiqué que rapporte l’AFP.

La ministre qui déclare suivre de près « les différentes procédures engagées », espère une issue rapide et équitable pour les personnes concernées, « notamment une indemnisation juste pour les victimes du Mediator ». Cette dernière rappelle « qu’un fonds d’indemnisation des victimes du Mediator a été mis en place par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (Oniam), sous la tutelle du ministère de la Santé ». La procédure amiable et gratuite devant cette instance a déjà permis le dépôt de 7.000 dossiers.


Laissez votre avis