Santé / Mediator : Servier ne veut pas assurmer l’ensemble des préjudices financiers

Le laboratoire Servier a affirmé qu'il n'assumerait pas tous les préjudices financiers dans l'affaire du Médiator, en réponse à la demande du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, d'indemniser intégralement les victimes

Le laboratoire Servier a affirmé dimanche qu’il n’assumerait pas tous les préjudices financiers dans l’affaire du Médiator, en réponse à la demande du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, d’indemniser intégralement les victimes.

« De toute évidence dans cette affaire la responsabilité est partagée entre l’Etat et le groupe pharmaceutique, donc il n’y pas de raison que Servier soit le seul à assumer tous les préjudices financiers », a affirmé une porte-parole du groupe pharmaceutique.

« Nous sommes un peu surpris du ton de la réaction du ministre de la Santé », a-t-elle ajouté, faisant valoir le “bon climat” qui prévaut avec Claire Favre, mandatée par le gouvernement pour trouver un terrain d’entente entre les victimes et les laboratoires. Dans une interview au Journal du dimanche, le ministre a donné une semaine au laboratoire pour revoir sa proposition en matière d’indemnisation des patients victimes du Mediator.

« Il a rejeté la dernière offre présentée par Servier en notant qu’elle ne prévoyait « toujours pas de réparation intégrale du préjudice ». Selon lui, ce n’est « qu’à cette condition que les laboratoires pourraient demander aux victimes de renoncer à des poursuites devant les tribunaux civils comme ils en ont l’intention. »

Paris, 27 mars 2011 (AFP)


Laissez votre avis