Santé : Philippe Poutou veut interdire le secteur aux complémentaires et assurances privées

Dans son programme de campagne, le candidat du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) annonce vouloir mettre fin aux complémentaires santé. Philippe Poutou souhaite également rattacher les mutuelles à la Sécu et mettre en place des centres de santé publics, en ville et à la campagne.

A quelques jours du 1er tour de l’élection présidentielle, Philippe Poutou a dévoilé les mesures qu’il souhaiterait mettre en place en matière de santé. Le candidat du NPA prône « une santé gratuite, de qualité, de proximité pour tous » avec la mise en place du remboursement à 100% par l’Assurance maladie de l’ensemble des soins et des médicaments.

La fin des complémentaires

Philippe Poutou annonce clairement qu’il veut « la disparition des complémentaires santé » en demandant que les mutuelles soient « intégrées à la Sécu avec leurs biens et le personnel, comme cela a été partiellement le cas en 1945 ». La candidat NPA précise ensuite que le secteur de la santé serait « interdit aux assurances privées ». Enfin, il désire supprimer le paiement à l’acte et les dépassements d’honoraires.

Service public de santé

Philippe Poutou veut aussi passer d’un Hôpital Public à un Service Public de santé « garantissant à tous, quel que soit son lieu d’habitation, sa situation sociale, son âge ou son état de santé, l’accès égal au meilleur soin ». Ainsi, il préconise la mise en place de centres de santé publics, en ville et à la campagne qui « assureront la permanence des consultations et des soins de proximité au plus près de la population (…) permettant une réponse gratuite à tout moment à une demande urgente de soin, en évitant de s’adresser aux urgences de l’hôpital ».

Sources : Mutualité Française

Copyright : Minamonoch


Laissez votre avis