Sondage / Assurance santé : Selon les Français, le système de soins se dégrade

Un sondage LH2 pour AG2R la Mondiale révèle que selon les Français, le système de santé national se détériore. Ils semblent toutefois prêts à des sacrifices pour le conserver.

Un sondage LH2* pour AG2R la Mondiale révèle que selon les Français, le système de santé national se détériore. Ils semblent toutefois prêts à des sacrifices pour le conserver.

Globalement, les Français placent le système de santé Français dans la haut du panier mondial. Pour 84% des sondés, la qualité du système de soins est meilleure en France que dans d’autres pays. Un taux identiques au baromètre LH2 de 2009.

Le système se détériore pour 7 Français sur 10

Cependant, pour 69% des Français, cette qualité se détériore. Ce sentiment se renforce depuis 2007. Ils n’étaient alors que 61% à ressentir cette dégradation. Les différentes phases de désengagements de la Sécurité sociale ne sont pas étrangères à cette impression. 86% des personnes sont d’accord sur l’idée que les soins de moins en moins bien remboursés, contre 84% en 2009.

Les Français restent toutefois attachés à leur système de soins et sont prêts à quelques sacrifices. L’e poids croissant des complémentaires santé dans le système de remboursements se fait d’ailleurs sentir dans les réponses qu’ils apportent sur le financement de la santé en France. Ils sont ainsi 30% à pencher pour une augmentation de la cotisation de leur complémentaire, contre 23% pour le baromètre 2009.

Des hausses de cotisations : oui, mais

Le financement collectif, c’est-à-dire par la hausse des cotisations sociales, reste toutefois privilégié par 42% des sondés. Limiter le remboursement de certaines prestations fait partie des pistes avancées pour réduire ces hausses de cotisations. Les actes de médecine traditionnelle ne font pas partie des priorités de plus de la moitié des interrogés (51)%.

Mais les Français ne pas prêts à rogner sur les dépenses pour des problèmes dentaires ou de vue. Si les cotisations des complémentaires devaient augmenter, ils souhaiteraient que les remboursements sur ces deux postes soient améliorés.

*sondage réalisé les 8 et 9 octobre 2010 auprès de 959 personnes


Laissez votre avis