USA / Assurance maladie : La réforme de Barack Obama toujours impopulaire

Selon un sondage ABC News/Washington Post, la réforme sur l’assurance maladie portée par Barack Obama reste impopulaire pour deux-tiers des américains. Principal point de discorde, l’obligation de contracter une assurance d’ici 2014 sous peine d’amende.

A quelques mois de la présidentielle américaine, la loi sur l’assurance maladie portée par le président Barack Obama et voté par le Sénat en novembre 2009 semble diviser l’opinion américaine. Selon un sondage ABC News/Washington Post, 52% des personnes interrogées s’opposent à la loi dans son intégralité, « fortement » pour 41%. Du côté de ceux qui la soutiennent, ils sont également 41%, dont un quart « fortement ».

Au cœur de la polémique, l’article qui rend obligatoire de contracter une assurance santé d’ici 2014, sous peine d’amende. 67% des sondés souhaitent que la haute juridiction abroge, sinon ampute, cet article. A contrario, l’interdiction aux assurances de refuser de couvrir un assuré en raison de ses antécédents médicaux est perçu positivement par les personnes interrogées, tout comme le projet de soutien aux familles qui disposent de peu de revenus par l’intermédiaire d’une aide financières.

Un projet coûteux

L’instauration d’une couverture universelle de santé devrait concerner 32 millions d’américains pour un coût de 950Mds de dollars (700Mds d’euros) sur dix ans, financé par un nouvel impôt sur les hauts revenus ainsi qu’une maîtrise des dépenses de soins. L’organisme public initialement souhaité pour centraliser la réforme a en effet été retiré en faveur de la mise en place d’une coopérative à but non lucratif, fonctionnant sur le modèle d’une mutuelle. Un régime alternatif qui viendra concurrencer les assurances privées et devrait donc permettre de peser sur les coûts.

Copyright : Elizabeth Cromwell


Laissez votre avis

judi togel