Vers une réduction de la prime de naissance?

Bertrand Fragonard, président délégué du Haut Conseil de la famille (HCF) a remis hier, mardi 9 avril, son rapport au Premier ministre. Objectif : formuler des propositions pour renflouer la branche famille de la Sécurité sociale. La prime de naissance pourrait s’en retrouver impactée.

Voilà quelques semaines que l’attendu rapport Fragonard fait parler de lui. Par soucis d’économies et de renflouage des caisses de la branche famille de la Sécurité sociale, le président délégué du HCF a eu la lourde tâche de formuler des propositions tangibles. Des suggestions qui sont loin de remporter l’adhésion générale. Bertrand Fragonard a en effet soulevé l’idée de désormais moduler les aides apportées aux familles en fonction de leurs revenus. Les allocations ne seraient pas supprimées mais tronquées. La baisse des prestations s’amorcerait dès franchissement du palier de 5.000 euros par ménage, et atteindrait sa réduction maximum dès 7.000 euros. Non écartée de ces propositions d’ajustements, la prime de naissance serait également minorée. A noter que la PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant), versée au 7ème mois de grossesse et d’un montant fixe de 923,08 euros, est déjà aujourd’hui sujette à des conditions de ressources. Pour un bébé à naître, le plafond pour un couple avec un seul revenu est actuellement de 34.819 euros. 46.014 euros pour 2 revenus au sein du ménage.

Entre les mains de Jean-Marc Ayrault depuis hier, le rapport va désormais être étudié par l’ensemble du gouvernement. Les ministres concernées, Marisol Touraine et Dominique Bertinotti établiront par la suite des axes de réforme concrets.


Laissez votre avis