Arnaque : la Fraude à l’assurance désormais détectée par une start-up parisienne

Shift Technology, une start-up francilienne, vient de développer une solution SaaS Big Data, qui analyse les données inscrites sur les polices d’assurance et les déclarations de sinistres.

Selon l’Agence de Lutte contre la Fraude à l’Assurance (ALFA), la fraude en assurance causerait des pertes estimées à 2,5 milliards d’euros par an en France. La start-up Shift Technology, qui a grandi au sein de l’incubateur Agoranov, s’attaque aujourd’hui à ce problème.

L’entreprise, créée il y a un an, travaille au même niveau qu’IBM ou BAE Systems. Sur un portefeuille annuel de 300.000 sinistres, les assureurs font des économies. Or aujourd’hui, l’entreprise promet de leur faire économiser au moins 9 euros de plus que celles qu’il font déjà.

Shift Technology a déjà un bon début avec trois contrats en poche, dont un à l’international, et vient de lever 1,4 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Iris Capital et de la société de capital-risque Elaia Partners.

Philippe Gire, associé fondateur d’Elaia Partners déclare à l’éditeur Fusacq spécialisé dans la transmission d’entreprise, “le secteur de l’assurance est au tout début d’une transformation sans précédent liée à l’innovation technologique. Le Big Data, les mathématiques appliquées et l’Internet of Things vont, entre autres, révolutionner ses méthodes et optimiser la satisfaction de ses clients et des coûts associés. Shift Technology peut vraiment prendre part à cette transformation en apportant les bénéfices du Big Data et de l’ingénierie mathématique et logicielle pour atténuer drastiquement le coût de la fraude chez les assureurs, et peut-être aussi, chez les banques ou e-commerçants”.

Ses concepteurs Jeremy Jawish, Éric Sibony et David Durrleman, envisagent aussi de mettre la technologie au profit d’autres secteurs concernés par la fraude.


Laissez votre avis