Assurances / Education nationale : Un contrat pour protéger les personnels contre les agressions

Les violences en milieu scolaire sont malheureusement de plus en plus fréquentes. Pour répondre à ces nouveaux types d’agressions, des contrats d’assurances proposent désormais de garantir une protection aux personnels de l’éducation.

Les enseignants et personnels d’éducation se retrouvent confrontés régulièrement à la violence des élèves mais également à l’agressivité des parents.

Pour 40 euros par an, les enseignants et les personnels de direction des établissements scolaires ont ainsi à leur disposition une offre de la Maif, lancée en 2008, les couvrant en cas d’agressions ou d’accidents, qu’ils soient victimes ou responsables.

Les enseignants victimes ou mis en cause dans des accidents ou des agressions bénéficient d’un soutien moral et psychologique, d’une prise en charge des frais d’hospitalisation, des pertes de revenus subies s’il ne peuvent reprendre le travail, ou encore de remboursement des préjudices esthétiques. Une prise en charge des frais et honoraires d’avocat et des conseils personnalisés en cas de litige, est également assurée.

Le tarif de l’offre reste le même quelle que soit la région où le professeur enseigne.
De même, il n’y a pas de variation tarifaire en fonction de l’âge ou de l’établissement où l’enseignant travaille.

Selon Marie-Hélène Reynal,responsable marketing de la mutuelle enseignante, « 55% des professeurs ont souscrit à ce contrat » à ce jour,dans des propos rapportés par l’AFP.
Elle ajoute que 60% des souscripteurs ont entre 30 et 49 ans.

Les litiges avec les responsables légaux (parents d’élèves) représentent 34% des dossiers traités. Ceux avec des élèves concernent 30% des dossiers et 7% traitent de problèmes entre enseignants.

Avec AFP

Crédit photo : Thomas Claveirole-Flickr


Laissez votre avis