Bijoux : Un braquage à main armée chez Cartier

Mardi 25 novembre vers 18h30, deux hommes ont braqué une bijouterie Cartier du 8e arrondissement de Paris. Les malfaiteurs ont pris en otage le gérant du magasin avant de se lancer dans une course poursuite qui finit avec une seconde prise d’otage chez un coiffeur du 15e arrondissement.

Deux braqueurs ont attaqué une bijouterie Cartier du 8e arrondissement armés d’une Kalachnikov et d’un pistolet 9 mm. “Ils m’ont dit: c’est un cambriolage, suivez-moi… Ils n’avaient pas l’air crédibles du tout, personne n’y croyait“, raconte un témoin à l’AFP. Selon elle, dans la boutique il y avait trois clients et une dizaine de membres du personnel. “Ils se sont rendus compte qu’ils n’avaient pas assez de menottes pour attacher tout le monde… Ils ont attaché trois personnes“, précise-elle, ajoutant : “ils n’avaient pas l’air très pro, ça a pris un temps fou“.

Comme il est possible de le voir ci-dessous dans une vidéo qu’Europe1 a réussi à se procurer, le désordre et la confusion régnaient dans le quartier du 9e arrondissement, quand les malfaiteurs ont pris la fuite.


EXCLUSIF – Les images de la fuite des braqueurs… par Europe1fr

Une course poursuite, des échanges de coup de feu et deux prises d’otages plus tard, les deux suspects ont finalement été arrêtés dans un salon de coiffure le 15e arrondissement vers le métro Pasteur où ils s’étaient retranchés.

Cartier assuré

Les boutiques Cartier sont toutes assurées en tout risque. En général en cas de braquages il y a trois cas de figures :

-Les bijoux sont retrouvés avant l’indemnisation par l’assureur, le bijoutiers récupère ses bijoux et est indemnisé des éventuels dégâts matériels.

-Les bijoux sont retrouvés après l’indemnisation du bijoutier. Dans ce cas, l’assureur garde les bijoux.

-Les bijoux ne sont jamais retrouvés. L’assureur indemnise le bijoutier.

Dans le cas de la bijouterie Cartier, les bijoux ont été tout de suite retrouvé au moment de l’arrestation des braqueurs. Ainsi, l’assureur du bijoutier de luxe n’aura qu’à indemniser les éventuels dégâts provoqués à la boutique et/ou aux bijoux par les malfrats.


Laissez votre avis